Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Jim Davis et Garfield, 30 ans de caresses et de coups de griffe !

8 décembre 2008 |

garfield_jim_davis.jpgEnfant, il ne pouvait jouer dehors à cause de son asthme. Du coup, Jim Davis dessinait à l’intérieur. Quelques années plus tard, en 1978, il crée Garfield, un chat orange paresseux et amateur de lasagnes. Ses strips paraissent dans 41 journaux américains, lui assurant une notoriété bientôt internationale. À l’occasion des trente ans du matou farceur – et de l’album anniversaire que Dargaud lui consacre -, il a répondu par mail à nos questions.

garfield_01_10.jpgPourquoi faire d’un félin un héros de bandes dessinées?
J’ai grandi dans une ferme où plein de chats nous couraient toujours entre les jambes. Ils étaient intéressants, mais vivaient à distance des humains. Toutefois, chacun avait une personnalité unique. Certains étaient affectueux, d’autres vous ignoraient copieusement. Ils m’ont donc inspiré. Après avoir raté un strip sur un moucheron (Gnorm Gnat), j’ai étudié les bandes dessinées existantes. Il y en avait plein avec des chiens, mais aucune avec des chats ! J’ai donc utilisé ma connaissance du sujet pour donner naissance à Garfield.

Mais comment l’avez-vous conçu, plus précisément ?garfield_bacon_NB.jpg
J’ai dû faire un million d’esquisses avant qu’il émerge. Je réfléchissais à un type de chat qui, en gros, se conduisait comme le propriétaire des lieux. Du genre qui possède son propre fauteuil, par exemple. Et j’ai conçu une créature grognonne et pourrie gâtée, mais avec beaucoup d’esprit.

Pourquoi l’avoir appelé Garfield ?garfield_bacon_02.jpg
Je me suis inspiré du nom de mon grand-père, James Garfield Davis. C’était un homme grand et fort, avec d’énormes mains. De l’extérieur, il pouvait sembler acariâtre et brut de décoffrage, mais en fait il avait un cœur en or ! Il ressemblait au chat que j’imaginais.

Pensiez-vous que ce personnage aurait une telle longévité ?
Je peux juste dire qu’il me faisait rire. C’était un signe que je tenais le bon bout…

Garfield a éclipsé sa co-star Jon Arbuckle, un auteur de BD. Comment a-t-il pris le pouvoir ?
Les premiers gags avaient Jon pour personnage principal, en effet. Mais Garfield s’attribuait tous les dialogues drôles, alors Jon est devenu son faire-valoir.

Pourquoi Garfield aime-t-il tant les lasagnes ?
Eh bien aimant moi-même beaucoup les lasagnes, il me semblait fort naturel que Garfield les aime aussi. Je savais que cela m’inspirerait, car mon amour des lasagnes était sincère !

garfield_ventilo.jpgNe vous lassez-vous jamais de ce chat ?
Non, car il me fait toujours rire. S’il m’ennuyait un jour, cela voudrait dire que je serais en train de me lasser de moi-même.

À 63 ans, envisagez-vous de prendre votre retraite ou de faire autre chose ?
Je ne me sens pas prêt à arrêter de travailler. J’aimerais consacrer plus de temps au golf et à ma famille, mais j’adore ce que je fais, je n’imagine pas vivre autrement !

Propos recueillis et traduits par Laurence Le Saux

© Images Dargaud – Jim Davis
_______________________________________________

Garfield, 30 ans de rires et de lasagnes
Par Jim Davis.
Dargaud, 20 €, le 21 novembre 2008.
Achetez Garfield, 30 de rires et de lasagnes sur Amazon.fr

_______________________________________________

À commander sur CinéBD.com
garfield_coeur.jpg garfield.jpg garfield_nounours.jpg

Publiez un commentaire