Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Jim Henson’s Tale of Sand **

11 décembre 2012 |

picto-critique-V3-2tale_of_sand_couvPar Ramón K. Pérez, Jim Henson et Jerry Juhl. Paquet, 25 €, novembre 2012.

Multi-lauréat aux derniers Eisner Awards, ce Tale of Sand était très attendu en France. D’autant que cet album est la mise en images d’un scénario oublié de Jim Henson, le cultissime créateur des Muppets et réalisateur du non moins culte Dark Crystal. tale_of_sand_image1Hélas, si l’album est globalement de belle facture, on comprend rapidement mieux pourquoi cette histoire n’a jamais trouvé de producteur pour être portée à l’écran.

En effet, Tale of Sand est construit comme un rêve, une longue et ininterrompue fuite en avant. La cavalcade sans but bien déterminé d’une sorte de héros malgré lui, pourchassé par un simili-Lucifer. S’appuyant sur la logique des songes, l’action emprunte des chemins toujours inattendus et sans queue ni tête, pour des séquences souvent absurdes et époustouflantes – qui auraient eu bien du mal à donner quelque chose sur grand écran dans les années 1960. Mais en BD, les moyens sont illimités et cet exercice de style visuel fonctionne, surtout grâce au dessin de grande classe de Ramón K. Pérez. Il n’empêche, on se lasse assez vite de ce délire onirique, fût-il sympathique et élégant, car la machine tourne à vide. Il manque de matière et de profondeur pour véritablement happer son lecteur qui, au fil des pages, sent le récit lui filer entre les doigts, comme une poignée de sable.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

tale_of_sand_image2

Publiez un commentaire