Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

Journaliste #1 ****

12 mai 2009 |

journaliste_vignette.jpg

bravo.jpgPar Masao Yajima et Funwari. Delcourt, 7,95 €, le 15 avril 2009.

Mineo Mutsu, c’est un peu le Denis Robert de la presse nippone (ou son Michael Blomkvist, pour les amateurs de polars suédois): un journaliste idéaliste et tête brûlée convaincu que le poids des mots peut faire tomber les puissants corrompus. Salarié du Maiasa Shinbun, un grand quotidien national, Mineo s’est lancé pour défi de faire tomber le fils de son patron, un junkie pervers a priori intouchable. Lâché par sa hiérarchie, Mineo parvient pourtant à ses fins… ce qui lui vaut d’être placardisé. journaliste_image.jpgLe reporter n’abandonne pas pour autant et, secondé par une coéquipière miniature – sa fille surdouée de 10 ans à peine -, il s’attaque cette fois aux frais fictifs de la police d’Osaka. Son objectif: empêcher le journalisme japonais de mourir.

Le ton du diptyque Journaliste (le second tome sort en juin) détonne dans le paysage des mangas pour adultes: l’écriture est incisive et le propos, clairement politique. L’auteur, Masao Yajima, met à profit ses talents de dramaturge pour dénoncer avec violence le manque d’indépendance de la presse nippone. Quant au dessin, oeuvre de Funwari, un jeune artiste peu connu encore, il est à la hauteur de l’histoire: exigeant, mature et nerveux. Pas étonnant donc, que le livre ait été publié avec la bénédiction d’un des maîtres du « seinen » engagé: Shuho Sato, auteur de la série culte Say Hello to Blackjack dans laquelle il dresse un constat sans appel des dysfonctionnements du système de santé japonais. Un manga d’utilité publique.

Achetez Journaliste T1 sur Amazon.fr
+ d’infos sur NouvellesBD.com