Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 14, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

La Bataille #1 **

19 septembre 2012 |

picto-critique-V3-2la_bataille_couvPar Ivan Gil, Patrick Rambaud et Frédéric Richaud. Dupuis, 15,50 €, le 16 mars 2012.

Nous sommes en 1809, à la veille d’une importante bataille. Napoléon, dont les troupes occupent Vienne, se prépare à traverser le Danube pour attaquer l’armée de l’archiduc Charles-Louis d’Autriche. Pour ce faire, il faut construire sur le fleuve un pont flottant long de huit cents mètres. Quatre-vingts bateaux pour appuyer le tablier, quatre mille poutrelles, une armée de 55 000 hommes, des ressources titanesques sont mobilisées pour satisfaire la volonté de l’empereur…

la_bataille_imageCe premier volume d’un triptyque, signé Frédéric Richaud et Ivan Gil, est l’adaptation du roman de Patrick Rambaud, lauréat du prix Goncourt 1997. Il dresse une fresque réaliste et bien documentée de la bataille d’Essling, un combat napoléonien quelque peu oublié des manuels scolaires, et pour cause : il se solde par une véritable hécatombe et ne consacre la victoire d’aucun des deux camps. Du QG du général Masséna, aux lignes de front, cette BD tente de scruter la guerre sous toutes les coutures. Le dessin très précis de l’Espagnol Ivan Gil parvient, malgré des couleurs surannées, à rendre sensible l’atmosphère de la bataille. Pourtant, le manque de rappel historique et de vision d’ensemble gêne la compréhension du récit. Si ce premier tome a de quoi ravir les amateurs du genre, il risque fort de perdre les autres en route.

Achetez La Bataille T1 sur Fnac.com
Achetez La Bataille T1 sur Amazon.fr
Achetez La Bataille T1 sur BDFugue.com

Commentaires

  1. Francois Pincemi

    Hum, le dessin semble correct, et le scénario doit être intéressant puisqu’il s’agit de l’adaptation d’un Goncourt. C’est vrai que Essling n’évoque pas grand chose, mais bon, il n’est jamais trop tard pour apprendre. Mais pourquoi parlez vous de ce livre maintenant alors qu’il est paru en mars 2012? Pensez vous qu’il sera bientôt récompensé?

  2. @ François: on en parle maintenant, parce que… mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas?

Publiez un commentaire