Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Confrérie des cartoonists du Grand Nord **

14 décembre 2012 |

picto-critique-V3-2confrerie_cartoonists_couvPar Seth. Delcourt, 22,95 €, le 31 octobre 2012.

Après avoir raconté la vie rêvée d’un collectionneur de bandes dessinées dans Wimbledon Green et le parcours d’un explorateur-présentateur télé imaginaire dans George Sprott, Seth renoue avec le genre du docu-fiction. À ceci près que cette Confrérie des cartoonists du Grand Nord est directement tirée de ses carnets, et n’avait pas pour vocation première à être publiée. Et ça se sent un peu.

confrerie_cartoonists_imageOn plonge donc aux côtés de l’auteur-narrateur dans la fascinante (et fictive, rappelons-le) histoire de la bande dessinée canadienne. Seth nous promène dans les imposants locaux de la Confrérie et, au détour de ses pièces poussiéreuses, évoque les gloires passées du strip et du roman graphique made in Canada. En inventant tous ces dessinateurs, leur parcours et leurs créations, l’auteur verse inévitablement dans la nostalgie. Fin connaisseur de l’histoire (réelle) du neuvième art américain, il voue aux oeuvres du passé un culte parfois pesant, pour lui comme pour ses lecteurs : c’était mieux avant, car aujourd’hui, il n’y a plus rien d’intéressant. Cette posture a donné par le passé de belles choses, mais ce nouvel album semble être celui de trop. Car, malgré une narration impeccable, un trait sobre et toujours élégant, et un vrai talent pour bâtir un passé idéal, Seth n’apporte pas grand-chose à ce qu’il a déjà dit et fait. Reste un ouvrage joliment édité et une galerie de personnages attachants.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Publiez un commentaire