Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 16, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La coquine histoire d'amour de Gally et Obion

28 juin 2010 |

loveblog_introC’est une belle histoire d’amour et une chouette aventure éditoriale. Gally et Obion, amants et blogueurs, lancent un blog BD hilarant et excitant autour de leur vie sexuelle et de leurs fantasmes. Le Love Blog est drôle, moderne et jamais vulgaire, et fédère une communauté de fans, parfois franchement émoustillés. C’est donc une excellente nouvelle de le voir transposé en livre, avec un maximum de séquences inédites. L’occasion de se replonger avec un franc sourire dans ces historiettes coquines, et de rencontrer un couple d’auteurs éperdument amoureux.

loveblog_plageComment est né le Love Blog ?
Gally : Il a démarré quand nous avons commencé à sortir ensemble. J’habitais à Nice, Obion à Brest, ce n’était pas évident pour nous. Comme nous étions blogueurs tous les deux, nous avons assez instinctivement commencé par échanger quelques dessins un peu gnangnans…
Obion : Nous étions comme des ados qui s’écrivent des lettres d’amour, nos dessins étaient très fleur bleue au début.
G. : Mais très vite, ça a dérapé : la lubricité a pris le dessus….
O. : …et c’est devenu une sorte de jeu : comment réussir à émoustiller l’autre à distance !

Mais pourquoi en faire un blog public ?
O. : Le fait d’avoir chacun un blog de son côté a rendu la chose assez naturelle. Pour nous, il ne s’agit pas vraiment d’exhibition. C’est vrai que nous évoquons des choses très personnelles, mais le but est avant tout de raconter des histoires. Et de créer une intimité avec les lecteurs.
G. : Nous étions curieux d’avoir leurs réactions. Nous avons eu des messages très francs.
loveblog_odeurO. : Nous racontions des épisodes dans lesquels ils pouvaient se projeter, des scènes de vie de couple assez simples, des personnages avec des défauts…

Vous évoquez un sujet peu abordé en bande dessinée : les odeurs.
O. : Oui, c’est une chose dont on ne parle jamais, et c’est frustrant. Or, de manière générale, quand je suis frustré, j’aborde directement le sujet.
G. : On se rend compte que notre société est aseptisée, qu’on vit dans le culte du savon. Alors que l’alchimie olfactive est super importante dans une relation amoureuse…

Était-ce pour vous une manière de vous confronter au genre érotique ?
O. : Ce n’était pas prémédité, c’est arrivé comme ça. Mais ce langage m’a beaucoup plu et le Love Blog m’a permis de tester une nouvelle façon de dessiner.
G. : Le blog, qui fonctionnait sur le principe du ping-pong, était surtout une façon de s’amuser. C’est plus mignon que vraiment sexuel, quand même.
loveblog_odeur2O. : Oui, le langage est sexuel, mais le vrai sujet, c’est la complicité dans le couple.
G. : Tu peux dire « l’amour » aussi, tu sais…

Car comme son titre l’indique, Love Blog est avant tout une histoire d’amour, racontée de manière très naturelle.
O. : Il n’y a pas tant d’histoires d’amour sincères en bandes dessinées. Nous nous sommes d’ailleurs souvent posé la question de la sincérité dans nos notes.
G. : Et puis, c’est une sorte de cadeau mutuel que nous nous sommes fait…

Comment ce blog est-il devenu un livre ?
O. : Nous avions pensé plusieurs fois à la possibilité de le transposer en album, mais n’avions jamais envoyé de projet à un éditeur. Et la sortie de Fraise et chocolat d’Aurélia Aurita [BD dans laquelle l’auteure se met en scène, et notamment sa vie sexuelle] nous a fait craindre qu’on nous accuse de copier. Même si, au final, Love Blog est très différent… Et puis, Guy Delcourt est venu nous voir pour nous proposer de l’adapter.

loveblog_lettre

loveblog_vibro2ploveblog_vibro1pC’est pour cela que vous avez suspendu pendant plusieurs mois la publication de notes sur le blog ?
O. : En fait, quand Gally est venu habiter avec moi en Bretagne, le Love blog a pris un peu moins de sens. La pause, comme le lancement, n’a pas été vraiment préméditée… Mais la proposition de faire un album nous a permis de nous replonger dedans avec enthousiasme. Et surtout de faire de l’inédit.
G. : Un livre, c’est plus de pression qu’un blog. Mais cette publication nous a vraiment remotivés pour écrire de nouvelles histoires. Nous n’avons pas repris grand-chose tel quel du blog : nous avons beaucoup redessiné, changé des dialogues, inventé de nouvelles séquences…
O. : D’ailleurs, je ne suis pas un grand amateur de recueils de notes de blog : une note est souvent anecdotique, et conçue pour être lue dans l’instant, en faisant défiler les dessins dans la hauteur. Ça ne fonctionne que rarement une fois mis en page dans un album…
G. : Et puis, s’il n’y a rien de neuf à apporter, où est le plaisir ?

Quels sont vos projets ?
O. : Deux albums en tout début de course, et dont je ne peux pas encore parler.
G. : Je dois finir deux tomes de Sale Morveuse cette année. Et j’ai également deux embryons de projets, avec des scénaristes.

Propos recueillis par Benjamin Roure

____________________________

Love Blog.
Par Gally et Obion.
Delcourt, le 9 juin 2010.

Achetez Love Blog sur Amazon.fr
La fiche de l’album sur nouvellesbd.com.

Images © Gally – Obion / Delcourt

____________________________

Publiez un commentaire