Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

« La Ferme des Animaux », une BD subversive exhumée

8 mars 2017 |

la_ferme_des_animaux_couvHistorique, la réédition de cette adaptation en bande dessinée de La Ferme des Animaux datant de 1951 l’est à plus d’un titre ! Il s’agit en effet de la toute première transposition pour le 9e art du classique de George Orwell. Un roman que Jean Giraud/Moebius transposa pour le dessinateur Marc Bati en 1985 ou dont Bill Willingham tira la matière du tome 2 de Fables en 2002.

Ainsi que le détaille le dense dossier documentaire de Patrick Marcolini, accompagnant cette réédition, cette Ferme des Animaux a été dessinée par le Britannique Norman Pett. Un auteur notamment connu des historiens de la bande dessinée pour avoir créé le personnage de Jane, l’une des premières pin-up. Aidé au scénario par Donald Freeman – son collaborateur pour Jane –, Norman Pett répondit à une commande du Département de recherche et de renseignement. Créée en 1949, cette officine du Renseignement britannique voyait dans une version graphique du texte de George Orwell – dénonciation implacable des dictatures léniniste et stalinienne – un puissant outil de propagande antisoviétique. Pour rappel, cette fable met en scène des animaux chassant leurs maîtres humains et instaurant un nouveau régime politique qui tourne à la dictature.

20eme_strip_c_l_echappee_2016-98a36

Diffusée en Asie et en Amérique latine durant les années 1950, cette déclinaison BD de La Ferme des Animaux réapparut entre 1974 et 1975 sur l’Île Maurice. Traduite en créole sous le titre de Répiblik Zanimo, elle fut utilisée contre le Mouvement Militant Mauricien d’inspiration communiste. C’est cette version mauricienne que propose L’Échappée avec une traduction française de Alice Becker-Ho.

42eme_strip_c_l_echappee_2016-abc45

La présence de cette proche de l’Internationale situationniste au sommaire de cette réédition confirme que La Ferme des Animaux reste une œuvre radicalement subversive. Une dimension que cette bande dessinée « extrêmement fidèle au texte original » selon Patrick Marcolini – par ailleurs éminent spécialiste du situationnisme – n’atténue nullement. Puisque, toujours d’après Patrick Marcolini, les planches du « talentueux dessinateur » qu’était Pett rendent à leur manière hommage à « la leçon véritablement socialiste du récit d’Orwell » !

____________________________

La Ferme des Animaux.
Par Norman Pett et Donald Freeman, d’après George Orwell.
L’Échappée, 80 p., 15 €, novembre 2016.

____________________________

61eme_strip_c_l_echappee_2016-36c9b

Publiez un commentaire