Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 18, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Geste des Princes-Démons #1

4 décembre 2020 |
SERIE
La Geste des Princes-Démons
ALBUM
Le Prince des Etoiles - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
14.95 €
DATE DE SORTIE
23/09/2020
EAN
2344038000
Achat :

Parce que son grand père lui demande dans une lettre/vidéo posthume, Kirth Gersen se lance dans une quête vengeresse. Après un certain nombre d’années d’entraînement, il devra identifier puis tuer les cinq princes-démons qui ont pris des milliers de vies et réduit en esclavage des personnes qui leur était chères. Un jour qu’il prend du repos dans une auberge galactique, Gersen viendra en aide à un explorateur ayant découvert une planète idyllique, source de toutes les convoitises. Coup de bol, cela va le mettre sur la piste du premier prince des étoiles de sa liste, Attel Malagate.

la-geste-des-princes-demons-image1Adapter un roman en BD est une chose délicate, surtout quand il s’agit de SF, surtout quand il s’agit d’un classique de Jack Vance. Au delà des choix purement visuels (des personnages ou de l’univers) forcément clivants, la principale difficulté est de s’adresser aux connaisseurs de l’œuvre originale tout en accueillant de nouveaux lecteurs. Le pari est ici raté.

Sans le résumé du quatrième de couverture, la quête de Kirth Gersen restera obscure pour les courageux tentant de déchiffrer la mission confiée par son grand-père. Entre l’injonction à la vengeance et celle d’éradiquer les « méchants » (sic), on se retrouve avec un gloubi-boulga de poncifs qui ne vont nulle part, ne suscitent aucune empathie et n’introduisent en rien l’histoire qui suit. En effet, à aucun moment la BD ne nous explique comment Gersen identifie Malagate comme une de ces cinq cibles. Il se retrouve d’ailleurs sur sa piste par un coup de chance monstrueux au sein d’une intrigue qui n’a rien à voir avec sa quête de vengeance.

On pourrait, généreusement, oublier cette introduction désastreuse pour se concentrer sur l’enquête policière qui fait le cœur de l’album. Malheureusement, le medium BD trouve ici ses limites. À l’exception de deux ou trois passages d’action, l’histoire souffre d’un gros problème de rythme, oscillant entre des changements de lieux soudains et inexpliqués et des dialogues interminables à la mise en scène soporifique. À cela, il faut aussi ajouter une romance insipide et peu crédible (qu’on pourra éventuellement mettre sur le compte du matériau de base datant des années 1960). Morvan est loin de son meilleur.

Côté dessin, malgré quelques jolies planches spatiales et quelques bonnes idées de design, le trait de Traisci paraît hésitant. Ses perspectives et ses personnages, notamment, ne sont pas maîtrisés. Le tout manque de force et de charisme, semble inabouti.

La SF est un genre trop foisonnant, même en BD, pour que la lecture de cette adaptation du Prince des Étoiles reste longtemps en mémoire. Et on en vient à se demander si certaines œuvres, même classiques, ne gagneraient pas à rester prendre la poussière sur les rayonnages des bibliothèques.

La geste des princes Démons – Tome 01

Publiez un commentaire