Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La revue Hey! mue et cherche des soutiens

22 septembre 2017 |

hey_saison2_kickstarterAprès sept ans d’existence, la revue Hey! alerte quant à sa pérennité vacillante et cherche des soutiens pour entamer sa mue.

Conçue par Anne et Julien et soutenue à son lancement par Ankama, la revue Hey! se présente comme une revue d’art contemporain, focalisée sur le graff, l’art brut ou outsider, les comics et romans graphiques, le tatouage, les jouets ou les posters rock. Bref tout un art souvent en marge des galeries et tournant beaucoup autour d’une pop culture au sens large. Trimestrielle, bilingue français-anglais, la revue est disponible en librairie, c’est un bel objet au contenu foisonnant et à l’iconographie riche.

Sauf que rien n’est éternel dans l’âpre monde de l’édition et que la revue ne perdurera pas sur ce modèle. La saison 2 de Hey!, après sept ans d’existence et 31 numéros, se fera donc sous la forme de deux numéros numériques et d’un beau livre. Soit l’amorce d’un nouveau modèle d’édition, avec des parutions numériques trimestrielles et une édition deluxe papier de quelque 300 pages reprenant le contenu des sorties numériques.

hey_30couv

 

Pour lancer la machine, Hey! a mis en ligne une campagne de financement participatif sur Kickstarter, sous la forme d’une souscription aux futures parutions. Et propose également aux plus généreux donateurs de recevoir en contrepartie de leur investissement des tirages d’art, des sérigraphies ou même des oeuvres originales d’artistes suivis par Hey!. Pour 80 €, vous aurez une sérigraphie numérotée de Dave Cooper. Et pour 1100 €, vous pouvez vous offrir une carte à gratter originale de Thomas Ott ! Bien entendu, on peut souscrire pour moins, à partir de 6 € pour un exemplaire numérique. Pour que la revue perdure, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

22796a2486802d61e59d3fa54da53f76_original

Publiez un commentaire