Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 26, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Lady Kildare #1

1 septembre 2021 |
SERIE
Lady Kildare
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
16.95 €
DATE DE SORTIE
14/04/2021
EAN
241302476X
Achat :

lady-kildare_image1 Ressortie chez Delcourt peut-être pour accompagner la sortie de Marqués du même Brian Haberlin, cette série co-écrite avec Brian Holguin dans les années 1990 s’intéresse à Aria dite Lady Kildare, une fée toujours un pied dans notre monde et un autre dans son univers, Faerie… Et entre les deux, son imposant décolleté, véritable star de ce récit ultra-daté qui cumule le pire de son époque. Imaginée comme une réponse de Image Comics au Sandman de Vertigo, Lady Kildare ne possède pas un dixième de l’inspiration et de la poésie du titre de Neil Gaiman et se contente d’aligner piteusement les poncifs du titre de fantasy adulte 90’s : détournement des figures des contes de fées (il y a beaucoup de Fables dans le pitch, même si cette série précéda la création de Bill Willingham de quelques années) et fantasme d’un New York gothique pompé sur la série télé La Belle et la Bête, dessin enseveli sous une mise en couleurs hideuse, attitude et garde-robe rock et très toc des protagonistes et donc, personnages féminins peu vêtus aux poitrines disproportionnées.

Les intrigues n’ont aucun intérêt, même si la deuxième qui ferme ce premier volume dans le Londres victorien permet au moins au doué dessinateur Jay Anacleto de faire ses preuves sur les décors. Ça nous change un peu des seins d’Aria et de ses petites camarades, désolé d’y revenir, mais dans cette série, on y revient toujours, de face, de profil, d’en haut, d’en bas… On aurait presque affaire à un traité de mise en scène du buste féminin. Tout ça pour la beauté du geste, puisque rien dans le scénario ne justifie telle profusion de galbes sinon la nécessité d’appâter le chaland et de jouer les cache-misère pour un titre aux allures de fossile poussiéreux qu’on avait bien fait d’oublier.

lady-kildare_image2

Publiez un commentaire