Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le grand retour des « Miettes »

16 juin 2014 |

miettes_uneL’histoire éditoriale de la BD Les Miettes signée Ibn Al-Rabin (Lentement aplati par la consternation) et Frederik Peeters (Pilules BleuesAâmaChâteau de sable…), est à l’image du récit : hasardeuse. D’abord accepté puis refusé par L’Association, le projet a finalement atterri en 2001 chez Drozophile, dans une édition trop rare tirée à 900 exemplaires, avant de retrouver aujourd’hui une seconde jeunesse chez Atrabile.

Aventure déjantée, Les Miettes est porté par un délire poétique entêté et réjouissant. Le pitch dit tout : des révoltés de la géographie partent en guerre contre la logique historique. Un baron mégalo du Liechtenstein, pipe au bec et coiffé d’un haut-de-forme, veut détourner un train (!) vers Vaduz pour réhabiliter son pays, injustement oublié. Pour l’aider, une fine équipe de branques : des frères siamois réunis par la chirurgie menaçant un machiniste incapable de changer la direction du train. Plus loin, un gros alchimiste missionné pour financer la révolution n’arrive qu’à changer le plomb en pastis tandis qu’à l’arrière du convoi une attaque de San-Marinais, des guérilleros vaguement mexicains, rend l’entreprise ardue.

miettes_train

miettes_couv

Ici, le souffle de la parodie façon western mal fagoté berce les envolées lyriques d’Al Rabin, putschiste et horloger des mots, jamais avare en néologismes et autres barbarismes savoureux. Du coup, les répliques tordantes (« ton avenir est dans la mortadelle ») répondent à de mémorables tirades : « Mais tout ça c’est foutu ! On va rester une miette d’État ! Une question de trivial pursuit …Un gag de cruciverbistes…Un motif d’échec à l’examen de cartographe ! ». Un régal de texte baignant dans l’outrage surréaliste et burlesque! Le tout mis en scène par le magnifique dessin semi-réaliste de Peeters, ultra expressif, qui dynamise le huis-clos pour lui conférer son âme, celle nécessaire à toute quête d’idéal.

Déambuler dans un train guidé par l’esprit de conquête, et dérailler avec lui, n’a donc jamais été aussi délicieux. Le délire onirique, totalement fou mais pas si incroyable, pulvérisant toute sorte de frontière – physique, mentale ou textuelle –, histoire de s’arracher au train-train insipide. Et une magnifique ambition : s’égarer à l’autre bout de la vie pour la retrouver dans la déformation et le nonsense créatifs. Découvrez donc ce huis-clos absurde dont la fantaisie enchantée ou cocasse émerveille à chaque instant. Et merci à Atrabile d’avoir eu le bon goût d’en exhumer la saveur oubliée.

____________________

Les Miettes.
Frederik Peeters et Ibn Al Rabin
Atrabile, 18 €.
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

____________________

miettes2

 

 

Publiez un commentaire