Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 26, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Joueur d’échecs

10 novembre 2015 |
SERIE
Le joueur d'échecs
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19.50 €
DATE DE SORTIE
07/11/2015
EAN
2848658304
Achat :

joueur d'échecÉté 1947. Czentovic, invincible et arrogant joueur d’échecs, champion du monde de son espèce, agite le petit peuple bourgeois d’un paquebot reliant New-York à Buenos Aires. Agacée par sa suffisance, la fille du commandant le met au défi. Alors qu’elle se fait égratigner par la machine, un mystérieux passager nommé B. vient l’aider. Résultat, un match nul inespéré ! Ébahie, la foule demande un autre match entre l’implacable champion et cet inconnu tombé du ciel. Histoire d’animer la traversée…

Beau défi que d’adapter ce livre posthume de l’écrivain autrichien Stefan Zweig. Un pari réussi avec panache pour Thomas Humeau, déjà remarqué pour son beau travail sur Printemps Noir. Épousant avec succès l’esprit du livre, l’auteur nous plonge dans la folie paranoïaque de deux joueurs d’échecs, tour à tour hautains et timides, pour qui gagner relève de la survie. Échapper à son passé, le juguler par la stratégie et la froide maîtrise des pièces, pour in fine contrôler son destin jusqu’à la névrose. C’est l’histoire ici de Czentovic, machine à gagner issu d’un milieu modeste et le mystérieux B. accusé par les nazis d’avoir dissimulé des papiers et de l’argent. L’un fut orphelin, l’autre détenu dans une geôle. Humeau maîtrise la mise en abîme en s’attardant sur l’origine du génie – qui confine à la folie – des deux joueurs d’échecs, au fil d’une très belle tension dramatique qui s’appuie sur le contraste entre la vie du bateau, ordinaire, et les enjeux d’une lutte à mort entre deux cerveaux torturés.

Graphiquement, de jolies trouvailles visuelles. Alternant banales scènes sur le pont et plongées troublantes dans l’imaginaire de B., Humeau image une conscience piégée, enfermée dans ses tourments : l’homme s’étrangle, perd ses yeux, flotte dans le vent, ou s’envole avec son échiquier. Équilibrée, cette adaptation aux couleurs sobres mais aux images fortes interprète avec brio l’âme du livre et captive de bout en bout. Échec et mat !

joueur d'échec1

 

 

Publiez un commentaire