Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 20, 2019

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Perce neige #1

12 juin 2019 |
SERIE
Le Perce neige
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
12.99 €
DATE DE SORTIE
13/06/2019
EAN
2919603809
Achat :

Le Perce Neige 1La famille de Haruka Nozaki a déménagé à la campagne. Depuis son arrivée dans le collège de ce petit village, elle subit des brimades et harcèlements quotidiens. Elle essaie de prendre sur elle autant qu’elle peut afin de préserver sa famille, puis faire table rase du passé une fois son diplôme en poche… Mais rien ne va pas se passer comme prévu. L’enfer qu’elle a vécu jusque-là n’était en réalité que le début d’une escalade de férocité.

Le harcèlement scolaire que subit Haruka dérape complètement et amène à des dérives indélébiles, fatales et inimaginables. Le pire dans tout ça, c’est que cette surenchère interminable semble plausible. Le phénomène de groupe et la passivité des témoins aussi. Loin de n’être que de simples défouloirs, ces événements haineux sont très éprouvants. On est à la fois choqué et dans l’empathie pour cette jeune fille. Un élément déclenchera sa colère et marquera le tournant de ce premier tome. Sa perte de contrôle, son instinct de survie. Et le résultat est étourdissant.

Nouveau venu sur le marché du manga, Omaké Manga dégaine une bombe dès son deuxième titre. On retrouve Rensuke Oshikiri et son trait caractéristique, mais on dit adieu à l’humour et la légèreté de Bip bip boy. Une atmosphère écrasante se dégage de ce premier tome au dessin tout en monstruosité. Démonstratif et remuant, il installe le malaise, nourrit l’atrocité. Dans ce premier tome d’une brutalité sauvage, la tension est à la limite du supportable. La violence graphique et psychologique a rarement atteint de tels sommets et parvient presque à nous faire détourner le regard tant tout va trop loin.

Le Perce neige a marqué les esprits au Japon, et on comprend très vite pourquoi. C’est une de ces œuvres à ne pas mettre entre toutes les mains : âpre, tragique, sanglante et dérangeante sans être gratuite. Une lecture dont on ne ressort pas indemne !

Le seul bémol vient du prix, qui ne s’explique pas – pas de page couleur, de grand format ou de fabrication particulière – malgré une pagination plus élevée qu’à l’accoutumée (318 pages).

MISUMISOU vol.1 © Rensuke Oshikiri 2013/ Futabasha Publishers Ltd. – Traduction : Florent Gorges

Le Perce Neige 2

Publiez un commentaire