Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Royaume du vide

10 octobre 2019 |
SERIE
Le Royaume du vide
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
12.50 €
DATE DE SORTIE
22/08/2019
EAN
2360811657
Achat :

Cambrioler des banques avec des bisous, des fous qui soliloquent en se racontant les films dans leur tête, des petites miettes de pain tristes face à des baguettes insolentes de bonheur, des villes où tout le monde s’appelle Jean-Luc, des forces de vente qui ne demandent qu’à s’exprimer, des têtes d’hommes qui aiment se faire piétiner par de jolies filles et des anges qui voudraient bien baiser mais  ne peuvent pas (bah oui, ce sont des anges). C’est le monde idiot, pétri de vide existentiel mais complètement jouissif de l’infatigable trublion Olivier Texier…

PlancheA_371319

Pour être honnête, il est ardu voire impossible de mettre en mots des gags avant tout visuels, qui jouent du décalage entre l’image et le texte avec une force incroyableLe Royaume du vide joue d’une totale économie de moyens. Des strips de trois cases, invariablement, et un texte divin pour dire l’absurdité de notre monde, sa médiocrité mais aussi ses élans de désir. Heureusement, le non-sens ouvre une porte vers l’humour. Moins trash (quoique) et potache que dans ses dernières livraisons, Olivier Texier maîtrise aussi bien son trait jeté que ses punchlines, des uppercuts qui font mouche à chaque page, entre joie de la mutilation idiote et tendresse pour les losers. Et sans déchet dans une quarantaine de gags aux qualités égales. Olivier Texier a compris que pour survivre, il fallait prendre le monde pour ce qu’il est : un gigantesque bazar de pensées obscures et de gestes contradictoires, sorte de monde obsédé et attiré par le néant.

Et allez savoir comment, Olivier Texier sublime la médiocrité pour en faire un cocktail tour à tour hilarant, cocasse et tendre parfois. En matière d’humour absurde en BD, il y a donc Fabcaro et Olivier Texier, sachez-le. Car le regard, un peu débile a priori, se révèle d’une parfaite acuité. Le mélange parfait. Rires garantis !

Publiez un commentaire