Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 16, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Assassins d’Oz °

2 mai 2013 |

picto-critique_V3-0les_assassins_doz_couvPar Richard Jordan et Angelo Tirotto. Atlantic BD, 12,95 €, le 8 mars 2013.

Il y a Dee, le Kansas, Emeraldsville, une tornade, un monde mystérieux et inquiétant… L’histoire du Magicien d’Oz n’est pas très loin. Mais on est ici dans un détournement horrifique du conte de L. Frank Baum, ou plutôt une série B sanguinolente et cauchemardesque très vaguement inspirée (et encore, c’est tiré par les cheveux) de l’aventure de Dorothy…

les_assassins_doz_imageFinalement, c’est peut-être cet héritage littéraire qui nuit le plus à cet album effrayant. Avait-on vraiment besoin de réminiscences d’une route de brique jaune et d’une cité d’émeraude pour développer l’histoire de la jeune Dee, revenue enterrée ses parents assassinés par des singes ailés (franchement flippants même s’ils sont un peu ridicules), résurgence d’un passé trouble de la petite communauté rurale ? Rien n’est moins sûr. En effet, l’album possède une certaine efficacité dans la montée en tension des scènes gores, et la densité temporelle du scénario est un de ses points forts. Hélas, des personnages caricaturaux (le shérif paternaliste, la jeunesse rebelle, le vieux fou qui sait tout…), des séquences téléphonées et un « background Oz » confus achèveront de faire décrocher le lecteur, même l’amateur de récits d’horreur. Tout comme le dessin de Richard Jordan, trop inégal pour qu’on s’y attache longtemps. Un vrai beau ratage dans un genre – le comics horrifique – qui mérite mieux que ça pour retrouver ses lettres de noblesse.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Publiez un commentaire