Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

8 Comments

Les ventes aux enchères BD sont-elles rattrapées par la crise ?

26 novembre 2009 |

La vente aux enchères du week-end dernier à Artcurial a obtenu des résultats mitigés. Si les stars telles que Pratt, Hergé ou Bilal voit leur cotes confirmées, l’ensemble de la vente a connu un succès plus restreint que des événements similaires ces dernières années.

artcurial_afficheAinsi, environ un tiers des 1139 lots n’a pas trouvé preneur. Et le total de la vente se monte « seulement » à 1 936 586 €, avec les frais. « Il y a deux ans, on aurait fait plus, a déclaré à l’AFP Éric Leroy, expert d’Artcurial en matière de bandes dessinées. Le marché est bon sur les bonnes pièces, mais on sens qu’il y a moins d’argent dans l’économie. » Effectivement, la plupart des oeuvres clefs de la vente se sont arrachées, mais pas toutes. Un dessin à l’encre et à la gouache d’Hugo Pratt pour la couverture de Corto Maltese en Sibérie, estimé 90 000-120 000 €, est parti à plus de 247 000 €; et une aquarelle pour La Maison dorée de Samarkand a été adjugée près de 100 000 €, pour une estimation deux fois inférieure. En revanche, l’ensemble de 131 strips de La Jeunesse de Corto Maltese, qui devait être le clou de la vente avec une évaluation entre 250 000 et 300 000 €, est resté sur les bras du vendeur… Pour l’autre tête d’affiche de la vente, l’Argentin José Muñoz, le résultat est aussi mitigé, avec un certain nombre d’invendus et pas d’envolée des prix sur les oeuvres.

Parmi les autres grosses cotes, se distinguent les toujours vigoureux Hergé (un tirage de tête de Tintin au pays des Soviets à plus de 43 000 € et un « album à colorier » à 32 000 €, ça laisse songeur…), Franquin (un dessin pour une couverture de Gaston Lagaffe est parti à 150 000 €, un peu en dessous de l’estimation) et Bilal (une planche couleur de La Foire aux immortels adjugée 21 000 €).

artcurial_photoSi des oeuvres de Nicolas de Crécy, Robert Crumb, Bill Watterson, Yves Chaland, Joann Sfar, Régis Loisel, Philippe Francq ou Christophe Blain commencent à atteindre des bons prix, on notera aussi que de belles planches et de beaux dessins d’auteurs plus jeunes et moins connus (ou trop chers peut-être) n’ont pas réussi à exciter les collectionneurs.

Après l’incroyable embellie des dernières années en matière de ventes d’originaux, qui transformait le neuvième art en eldorado pour spéculateurs inspirés, il semble que le marché se tasse et que les acheteurs se fassent plus raisonnables, alors que l’offre se diversifie de plus en plus. Mais bon, il paraît que la crise est bientôt finie, alors…

Pour se rendre compte dans le détail des résultats de la vente des 20 et 21 novembre, on peut consulter le catalogue en pdf ici, et chercher le tableau récapitulatif des lots vendus et invendus par là. La prochaine vente consacrée à la bande dessinée chez Artcurial aura lieu le 17 mars 2010.

Commentaires

  1. Francois Pincemi

    Messieurs les auteurs plus ou moins célèbres, pensez à aider les sinistrés de Haïti en suivant l’exemple de votre jeune collègue Vidberg qui offre une planche à Action contre la faim qui la vend aux enchères sur son site. Ainsi vous donnerez l’occasion à des collectioneurs de faire une bonne action tout en completant leur collection. Vous ferez vous-aussi une bonne action, un beau geste n’est jamais perdu, et cela vous donnera un image sympa auprès de votre public qui achète vos albums toute l’année. Je ne puis vous garantir que ce geste vous offre les portes du Paradis, mais bon, vous ne risquez rien. Vendre ses planches à Brouot, artcurie, ou dans une galerie comme celle de Travailler ou Ghenma est vulgaire, la donner à une oeuvre humanitaire est généreux, sympathique et convivial.

  2. Francois Pincemi

    Messieurs les auteurs plus ou moins célèbres, pensez à aider les sinistrés de Haïti en suivant l’exemple de votre jeune collègue Vidberg qui offre une planche à Action contre la faim qui la vend aux enchères sur son site. Ainsi vous donnerez l’occasion à des collectioneurs de faire une bonne action tout en completant leur collection. Vous ferez vous-aussi une bonne action, un beau geste n’est jamais perdu, et cela vous donnera un image sympa auprès de votre public qui achète vos albums toute l’année. Je ne puis vous garantir que ce geste vous offre les portes du Paradis, mais bon, vous ne risquez rien. Vendre ses planches à Brouot, artcurie, ou dans une galerie comme celle de Travailler ou Ghenma est vulgaire, la donner à une oeuvre humanitaire est généreux, sympathique et convivial.

Publiez un commentaire