Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | April 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Manhua, manhwa : deux livres pour mieux comprendre

5 mai 2015 |

Si le manga a été traité en long et en large dans de nombreux ouvrages parus en français, ce n’est pas le cas des bandes dessinées issues d’autres pays asiatiques. Cette année, L’Atelier des Cahiers et Urban China nous permettent d’approfondir nos connaissances à travers deux parutions, respectivement dédiées au manhwa sud-coréen et au manhua hongkongais.

De case en case

de-case-en-case-cover-La bande dessinée coréenne possède une jolie place dans le paysage éditorial francophone, régulièrement alimenté en traductions de titres de qualité. Dans De case en case, les spécialistes Keum Suk Gendry-Kim (auteure, traductrice) et Loïc Gendry (enseignant de français en Corée et adaptateur) dressent le portrait d’une quinzaine d’acteurs clés du manhwa contemporain. On y trouve évidemment une majorité d’auteurs, dont la plupart ont déjà été découverts chez nous (Lee Hee-jae, Oh Yeong Jin, Ancco,…), mais également l’éditeur Yun Gu-byeong ou Paek Jung-sook, la commissaire de l’exposition The comics and the age au Artsonje Center, qui porte un regard rétrospectif sur le manhwa. Chaque personnalité a fait l’objet d’une rencontre en tête-à-tête, racontée de manière intime et éminemment subjective.

Si cet ouvrage richement documenté se parcourt avec intérêt, on émettra malgré tout quelques réserves : la mise en page n’encourage pas à la lecture – la faute, notamment, à des colonnes de texte trop étroites – tandis que le type d’écriture, sans propos rapportés clairement identifiés, brouille les lignes entre les informations réellement livrées par les quinze personnalités et ce qui tient du regard des portraitistes. Mais ce panorama à visage humain, offrant un véritable éclairage sur des auteurs que l’on ne connaissait que trop peu, reste un immanquable pour qui s’intéresse à la bande dessinée sud-coréenne. A noter qu’une introduction d’une douzaine de pages pose les repères historiques du manhwa, tandis qu’une postface de Frédéric Ojardias, journaliste spécialiste de la Corée, s’attarde sur le phénomène du webtoon qui est actuellement le principal format de bande dessinée en Corée du Sud.
___________________

De case en case.
Par Keum Suk Gendry-Kim et Loïc Gendry.
Atelier des Cahiers, 22€, 272 pages (broché), 15,5 x 23,5 cm, janvier 2015.

___________________

Hong Kong comics – Une histoire du manhua

hong-kong-comics-coverOuvrage à la confection soignée, Hong Kong comics – Une histoire du manhua appartient à la première fournée de sorties d’Urban China. Il s’agit de la traduction d’un titre originellement écrit il y a une quinzaine d’années par les experts Yuen Wai-pong et Wendy Siuyi Wong, à destination du public hongkongais. Très visuel, il s’articule avant tout autour des quelque 800 (!) illustrations qu’il abrite, présentant un siècle de bandes dessinées chinoises inédites en français et classées en quatre genres : les manhuas satiriques et politiques, les manhuas comiques, les manhuas d’action et les manhuas dédiés à la jeunesse.

Légèrement en retrait, le contenu rédactionnel contextualise chaque œuvre de manière claire et efficace, abordant en filigrane certains enjeux sociaux, politiques et culturels. Cependant, il faut avouer que la concision des textes laisse sur sa faim… La véritable matière sera à chercher en ouverture, dans un essai qui aborde le développement de la bande dessinée hongkongaise d’un point de vue historique. Très instructif !

Si sa forme proche du catalogue ne vous rebute pas, Hong Kong comics – Une histoire du manhua est un beau livre à exhiber fièrement dans sa bibliothèque, rempli à ras-bord de découvertes en tous genres.

___________________

Hong Kong comics – Une histoire du manhua.
Par Wendy Siuyi Wong.
Urban China, 25€, 192 pages (cartonné), 23 x 25 cm, avril 2015.

___________________

Publiez un commentaire