Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 9, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Musnet, la souris de Monet

25 mai 2016 |
SERIE
Musnet
ALBUM
La souris de Monet - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
DATE DE SORTIE
06/05/2016
EAN
2205075772
Achat :

MUSNET-CaseIl ne s’appelle pas encore Musnet mais il est déjà plein d’énergie, ce petit souriceau paré pour l’aventure, perdu dans un luxuriant jardin. Voyageur solitaire, c’est là qu’il rencontre Mya, une souricette vive et malicieuse. Celle-ci a tôt fait de lui trouver un travail : assister l’acariâtre Rémi, écureuil-peintre de son état. La peinture ? Un univers jusque-là inexploré par notre souriceau, et une vraie révélation : il sera peintre, le meilleur peintre-souris, et est prêt à tout pour apprendre. Y compris braver les humeurs de son patron, ou celles du chat qui rôde dans l’atelier du «peintre humain» qui habite ici. Un certain Monet… dans un certain Giverny.

Premier tome d’une série de trois d’ores et déjà annoncée, Musnet, la souris de Monet est une histoire aussi mignonne que l’annonce sa couverture. On craque pour ces petites souris, pleines de vie, qui s’incarnent dans des traits simples, souples et expressifs. On leur trouve même une lointaine parenté avec Célestine, l’héroine de Gabrielle Vincent, souris peintre elle aussi et amie d’Ernest. Si parfois le récit manque un peu de fluidité, les rebondissements s’enchaînent à un bon rythme, introduisant de nouveaux personnages animaliers croquignolets et attachants. Au fil des pages se dévoile aussi un souci du petit détail, de l’histoire dans l’histoire, à travers ses onomatopées colorées et des petites apartés. Les dialogues fusent avec naturel, on peut cependant mettre un peu de temps à s’habituer aux mots en lettres capitales qui les ponctuent en permanence.

MUSNET-Case2Un petit bémol pour les fans d’impressionnisme : le dessin de l’auteur est simple et frais, presque savonné parfois, et les couleurs de ce premier tome restent souvent dans un camaïeu qui sert bien le récit mais n’emporte pas le lecteur dans l’univers de Monet. Bref, on n’est pas chez Gradimir Smudja, qui pour conter Van Gogh installe quasiment le lecteur dans ses tableaux, mais plus dans une évocation du peintre impressionniste. Cela convient très bien à ce récit pour enfants, qui encourage avec humour et optimisme l’envie d’être un artiste et de persévérer dans les difficultés.

On ne saura rien sur l’auteur, Kickliy. Seule la sortie concomitante de l’album en anglais et en français traduit indique qu’il s’agit d’une ou d’une auteur(e) anglo-saxon(ne).

MUSNET-Page

Publiez un commentaire