Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

New York mi amor ***

22 mai 2009 |

bien.jpgnew_york_couv1.jpgPar Jacques Tardi, Benjamin Legrand et Dominique Grange. Casterman, 15 €, le 22 avril 2009.

Pauvre loser que ce Walter, quadra quasi puceau hébergé par sa presque mère paralytique. Son métier, « tueur de cafards », est à son image: minable. Du coup, quand l’occasion se présente d’envoyer un bon shoot d’adrénaline à sa petite vie sans intérêt, Walter se lance: au cours d’une mission de nettoyage dans un immeuble new-yorkais, il découvre un mystérieux 13ème étage (« mystérieux » puisqu’il n’y a JAMAIS de 13ème étage dans la Grande Pomme). Trop tard pour reculer: en quelques secondes Walter va devenir le témoin gênant d’un terrible complot…new_york_image.jpg

Tueur de cafards, publié initialement en 1983 en binôme avec le multicarte Benjamin Legrand (également réalisateur, écrivain et traducteur), est le premier volet de New York mi amor, superbe compilation réunissant pour la première fois l’intégrale des histoires new-yorkaises de Tardi.

Suivent deux autres récits scénarisés par la chanteuse « engagée » Dominique Grange (Mme Tardi à la ville) : It’s so hard ou le destin pathétique d’un sosie de John Lennon et Le meurtrier de Hung mettant en scène une vengeance qui tourne court.

Les histoires sont sombres et la ville oppressante. Quant aux personnages qui trainent leur solitude dans les ruelles crasseuses, leur sentiment de paranoïa est intelligemment rendu par le trait gouailleur et cynique de Tardi, grâce à de rares taches de couleur jetées dans la grisaille. Du Tardi noir, très noir, un peu moins grand public que ses réalisations plus récentes mais tout aussi brillant.

Achetez New-York mi amor sur Amazon.fr

Publiez un commentaire