Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 21, 2018















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Pacifique **

12 mars 2013 |

picto-critique-V3-2L.10EBBN001247.N001_Pacifique_C_FRPar Martin Trystram et Romain Baudy. Casterman, 15 €, le 13 février 2013.

Comment supporter la vie dans un sous-marin, en pleine Seconde Guerre mondiale? La promiscuité, l’humidité permanente, le manque d’air, de lumière et d’intimité, les coups de sang du capitaine. C’est ce que découvre rapidement la jeune recrue de la marine allemande, Udo, préposé à la radio. Mais le morne quotidien de soldats épuisés va être bouleversé par l’irruption d’un livre considéré comme subversif par le régime nazi. Un ouvrage qui aura beau être détruit par la hiérarchie, ne cessera de réapparaître dans les recoins les plus inattendus du u-boot… et de semer le doute dans l’esprit des marins.

L.10EBBN001247.N001_Pacifique_Ip003p090_FRL’idée est belle, la réalisation est encore un peu tendre. Pour leur premier album, Martin Trystram et Romain Baudy – issus de l’animation, ils écrivent et dessinent ici à deux – font preuve d’un solide sens du découpage et du cadrage. Le choix d’un large format à l’italienne souligne l’horizontalité visuelle inhérente à un récit dans un sous-marin au plafond nécessairement bas, même si la sensation d’enfermement et de malaise était bien mieux reproduite (dans un format vertical classique) par Nicolas Juncker dans Immergés, une série également sise dans un u-boot. Néanmoins, forts d’un dessin sobre et avenant, et d’une mise en couleurs efficace, ils permettent au lecteur de monter à bord sans difficulté. D’où une certaine déception quand arrivent les séquences finales. Car si l’idée de livres prenant le contrôle d’un sous-marin était attractive, la finalité du récit et surtout l’enchaînement des scènes qui mènent à la chute semblent bien ternes par rapport aux promesses scénaristiques. Les quelques belles images passent alors au second plan, derrière des dialogues parfois trop mous, un lettrage approximatif, de nombreuses et pénibles fautes d’orthographe, des personnages pas assez incarnés et une conclusion comme un cheveu sur la soupe. Dommage, il ne manquait sans doute pas grand-chose pour que Pacifique soit une franche réussite. Sans doute un peu de maturité. Mais devant le potentiel ici entrevu, on garde confiance dans ce duo d’auteurs prometteurs.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Publiez un commentaire