Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 23, 2018















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Parvana

30 août 2018 |
SERIE
Parvana
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
17.95 €
DATE DE SORTIE
25/06/2018
EAN
2017044563
Achat :

La vie de Parvana à Kaboul est bouleversée le jour où son père se fait arrêter par les talibans, laissant son épouse et ses enfants dans une situation critique, puisque les femmes n’ont alors pas le droit de sortir sans être accompagnées par un homme de leur entourage. La fillette de 11 ans décide alors de se déguiser en garçon pour subvenir aux besoins de sa famille et tenter de faire libérer son « baba ».

parvana-image1À l’origine de cette histoire, il y a le roman à succès de Deborah Ellis sorti en 2003, et inspiré des échanges entre l’écrivaine canadienne engagée et des réfugiés afghans. 15 ans plus tard, c’est le studio irlandais Cartoon Saloon (à l’origine de quelques pépites comme Brendan et le secret de Kells et Le Chant de la mer), qui porte l’histoire de Parvana à l’écran dans un long métrage d’animation. Cet album est l’adaptation de ce film en bande dessinée, et l’on se dit qu’avec un matériau d’origine d’une telle qualité, c’est presque du tout cuit pour Hachette Comics.

Et pourtant, on réussit à être déçu par cette adaptation, que l’on devrait plutôt qualifier de retranscription, puisqu’il s’agit en fait d’images directement tirées du film sur lesquelles ont été apposés des dialogues. À l’exception de quelques pages façon « papier découpé », les poses paraissent donc inévitablement figées en plein mouvement. Autre gros bémol, les couleurs sont très sombres, au point qu’il est parfois impossible de distinguer les détails de certaines cases. Problème d’impression ou de papier ? Manque de travail sur les images ? Toujours est-il que l’on passe complètement à côté de l’esthétique du film, qui était pourtant l’un de ses gros points forts…

Même sous ce format appauvri, on ne reste cependant pas insensible aux tribulations de Parvana et à cette histoire qui, sous de nombreux aspects, n’a malheureusement rien d’une fiction. De quoi mériter amplement une adaptation en bande dessinée plus travaillée, non ?

parvana-image2

Publiez un commentaire