Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 28, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Rentrée BD: les suites à ne pas manquer

30 septembre 2013 |

Pas facile d’exister pour des séries en cours parmi la déferlante de nouveautés BD de la rentrée. Zoom sur 5 suites de séries coups de coeur de BoDoï : Big Crunch, Dora, Nu-Men, Teotl et Chaos Team.

Sans titre-2Big Crunch #2

Le premier tome avait été une des vraies bonnes surprises de 2012. Le deuxième vient confirmer tous les espoirs qu’on plaçait dans cette série prévue en 6 épisodes. On retrouve les trois frangins qui ont appris, en le retrouvant blessé, que leur père n’était autre que le super-héros Cosmos, défenseur de la ville contre de mystérieuses mutations nommées « émergences ». Le paternel disparu, les rejetons tentent de prendre la relève. Mais ce n’est pas si simple, et l’esprit familial risque d’être écorné face aux nouvelles responsabilités. Pour sa première longue bande dessinée, Rémi Gourrierec (blogueur sous le nom L’Esbroufe) propose un divertissement sombre et haletant, porté par des personnages crédibles et quelques séquences très spectaculaires. Décors urbains réalistes, registre fantastique bien maîtrisé, suspense joliment préservé… Big Crunch est un blockbuster à taille humaine qu’il faut absolument découvrir.

Big Crunch #2 – De nouveaux héros. Par Rémi Gourrierec. Delcourt/Shampooing, 14,50 €, le 21 août 2013.
Achetez-le sur Amazon.fr

Sans titre-2Dora #2

L’Argentin Minaverry s’est lancé dans une saga historique ambitieuse et très humaine. Le premier volume plantait le décor de fond: Dora, jeune femme orpheline d’un papa juif mort dans les camps, collectant des informations sur des responsables nazis. Débutant à Berlin, son parcours l’emmène au Maroc puis en France, et enfin en Argentine à la recherche de Mengele, médecin d’Auschwitz en fuite… Ce deuxième tome la ramène en France, en banlieue parisienne, et se concentre donc davantage à la politique française au tournant des années 1950-60, et notamment les tensions autour de la guerre d’Algérie. Avec son élégante ligne claire en noir et blanc, dopée par des interventions colorées étonnantes, Minaverry prend aussi le temps de brosser une galerie de portraits de jeunes gens de l’époque, habitants de banlieues tristes, engagés à gauche. Même si la description des événements historiques et sociaux est parfois un peu lourde, Dora se pose comme une série convaincante, sensible, à fleur de peau, une bande dessinée avec un point de vue, qui ne ressemble à aucune autre.

Dora #2 – L’Année suivante à Bobigny. Par Minaverry. L’Agrume, 18€, le 17 septembre 2013.
Achetez-le sur Amazon.fr

Sans titre-2Nu-Men #2

Quand Fabrice Neaud, auteur du brillamment introspectif Journal, s’adonne à la science-fiction, le résultat est détonnant. Le premier volume de Nu-Men avait impressionné, avec sa toile de fond géopolitique complexe, la multiplication des personnages et des intrigues, et surtout la puissance de son dessin réaliste. Le deuxième s’inscrit dans la même ligne, bien que la surprise initiale soit passée. On y retrouve une Afrique exsangue, une Europe déchirée par la crise économique et les tensions nationalistes, et un savant fou sanguinaire qui manipule l’espace-temps. Enquête compliquée, interventions spectaculaires, background historico-politique archi-détaillé… Tout est ici réuni pour composer une série de SF ambitieuse mais pas prise de tête. De la très bonne BD donc.

Nu-Men #2 – Quanticafrique. Par Fabrice Neaud. Soleil/Quadrants, 13,95 €, le 21 août 2013.
Achetez-le sur Amazon.fr

Sans titre-2Teotl #3

Vous vous dites peut-être que vous avez passé l’âge de de voir s’ébattre les Bioman ou les Power Rangers, de délirer face à des ados en costume high-tech flashy qui luttent face à des figures mythologiques? Eh bien, si vous persistez, vous passerez à côté d’une des séries les plus dynamique et décalées du moment. S’adressant avant tout aux ados, Teotl a largement de quoi satisfaire un public plus mature amateur de bande dessinée d’action sortant des sentiers battus. On y suit en effet une bande de jeunes geeks chargés par des dieux alcooliques de… sauver le monde! Langage plus que fleuri, mandales de destruction massive, humour potache à souhait et séquences ultra spectaculaires sont au rendez-vous d’une série au graphisme extrêmement soigné – superbe jeu de textures et transparences – toujours au service de l’histoire. Et en plus, ça va vous donner la pêche!

Teotl #3 – Micla. Par Mylydy et Tot. Ankama, 15,50 €, le 21 août 2013.
Achetez-le sur Amazon.fr

Sans titre-2Chaos Team #1.2

Ils ne s’en cachent pas: les auteurs de Block 109 réalisent là leur grosse production hollywoodienne qui défouraille. Et c’est réussi. Chaos Team met en scène une équipe de mercenaires louant leurs gros bras au plus offrant, sur une planète en proie à: une invasion extraterrestre, de sanglantes croisades religieuses, des guerres entre cartels de la drogue… Ce deuxième volet de la première saison lève une partie du mystère sur les aliens qui frappent où bon leur semble, sans jamais tout détruire sur la Terre. Les protagonistes, déjà bien malmenés jusqu’ici, ne sont pas au bout de leurs surprises… Au scénario, Vincent Brugeas s’amuse comme un petit fou avec les figures imposées du genre SF d’action à la testostérone, et si son intrigue n’est pas la plus originale qui soit, l’univers qu’il développe est suffisamment cohérent et intrigant pour qu’on s’y attache. Au dessin, en grand progrès sur les visages et les expressions, et toujours à l’aise avec les décors et les véhicules, Ronan Toulhoat joue la carte de l’efficacité et de la lisibilité. Le duo confirme donc son appétence, et son talent, pour la BD de genre, et innove en diffusant gratuitement sur le net des épisodes de sa saga. Bien joué.

Chaos Team #1.2. Par Ronan Toulhoat et Vincent Brugeas. Akileos, 16 €, le 5 septembre 2013.
Achetez-le sur Amazon.fr

Commentaires

  1. dommage que vos liens renvoient sur Amazon !
    Amazon c’est le mal !

  2. Francois Pincemi

    Vous parlez de « suites à ne pas manquer » pour reprendre vos propres termes, mais pour ma part, je n’en avais remarqué aucun début….

Publiez un commentaire