Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

(Re)plongez dans Transmetropolitan !

5 mars 2014 |

transmetropolitan_spider1

Retour sur la réédition du grand-oeuvre de Warren Ellis et Darick Robertson : Transmetropolitan. À lire absolument si ce n’est déjà fait.

Fidèle à son ambition, Urban Comics réédite l’œuvre culte de Warren Ellis (Planetary,The Authority, FreakAngels, Captain Swing, Supergod…), Transmetropolitan, , sous forme d’une intégrale prévue en cinq tomes. Ecrit et dessiné entre 1997 et 2002, ce classique du cyberpunk qui a marqué une flopée de lecteurs est sans doute l’histoire la plus aboutie du scénariste anglais.

Et pour cause, elle décrit l’itinéraire tortueux de l’activiste Spider Jerusalem, grand barbu hirsute débarqué de sa montagne pour reprendre du service. Ivre de rage, plume au poing, ce grand croisé de la Vérité est journaliste, barré et grossier mais nullement effrayé par l’idée de vivre ses sujets à fond. Doté d’une conscience physique de son métier, il part en guerre contre le monde qu’il déteste et sabre des carrières politiques. Pour armes : ses articles acides, façon caméra embarquée, injectés de haine et de colère.

Dans un futur inquiétant peuplé de clones ou d’aliens mutés, Ellis dénonce une jungle urbaine pourrie jusqu’à la moelle, avec une spontanéité brute complètement maîtrisée dans le ton et les dialogues. À travers le charismatique Spider, Warren Ellis règle aussi ses comptes avec tout ce qui le débecte : sectarismes religieux, violence des sociétés consuméristes, corruption généralisée, abus de pouvoir.

transmetropolitan_spider2

transmetro3

Côté dessin, Darick Robertson (Happy!, The Boys…), lui, imagine un décorum truffé de détails, foisonnant mais jamais écrasant, à grands renforts de clins d’œil visuels faits de pubs et de tags. Résultat, la Ville, grand fourre-tout manichéen bouillonnant de misère et de saleté, devient le lieu de l’aliénation collective qui n’échappe pas à l’éternelle lutte des classes. Les opprimés contre les ordures. Et l’injustice, le cynique et désabusé Spider ne la supporte pas. Il déboule donc pour débarrasser le réel de ses mensonges rassurants, quitte à s’autodétruire.

Défouloir apocalyptique, certes, mais surtout exutoire intelligent, Transmetropolitan effraie, fait rire ou fascine. Et ne perd jamais de vue l’essentiel : aiguiser le sens critique, donner un sens à une révolte légitime. Noble ambition et pari réussi. Punk et jouissive, voilà une œuvre coup de poing qui est aussi une expérience à vivre. Une séance de rattrapage à ne pas manquer, donc.

_______________________

Transmetropolitan #1.
Par Darick Robertson et Warren Ellis.
Urban Comics, 22,50 €, le 7 février 2014.

Achetez-la sur Amazon.fr
Achetez-la sur BDFugue.com

_______________________

transmetropolitan_spider_planche

Publiez un commentaire