Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

The Last Contract

22 août 2017 |
SERIE
The Last Contract
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
14.90 €
DATE DE SORTIE
03/03/2017
EAN
B01MDQJPIR
Achat :

Si l’on peut se mettre d’accord avant toute chose sur le fait que le noir, en tant que genre, est avant tout affaire d’exécution, et que l’originalité des situations ou des personnages ne saurait être une qualité déterminante, alors The Last Contract est un petit chef d’œuvre. Parce que cette histoire de tueur à gages se découvrant une conscience et l’envie de réparer ses torts, on l’a tous déjà lue ou vue cent fois au cinoche, de Léon à John Wick en passant par The Killer de John Woo. Pas une péripétie que l’on ne puisse prédire à l’avance dans cette croisade vengeresse opérée à contrecœur contre ses anciens employeurs par le héros, vieillard forcé de rechausser les crampons : son nom apparaît sur une liste, des truands sont à ses trousses, une consœur lourdement armée se mêle à la partie de chasse, il doit faire équipe avec le fils d’un de ses anciens contrats…

the_last_contract_imageClassique. Oui et alors ? Le noir, encore une fois, se lit comme une partition balisée propice à toutes les variations et improvisations jazzy possibles. Après, c’est affaire de talent et le scénariste Ed Brisson (Comeback, Sheltered), spécialiste du genre, n’en manque pas. Quelques scènes suffisent pour que l’on prenne fait et cause pour celui qu’on ne connaîtra que sous le nom de « L’Homme », pépé en veste de pyjama aux réflexes encore affutés, flanqué d’un basset incontinent. Les méchants, silhouettes agressives esquissées dans un beau crayonné brut et brutal par le doué Lisandro Estherren, tiennent bien leur rang de salauds dépourvus de morale (les auteurs ne lésinent pas sur la violence graphique), et les innocents ne le sont jamais autant qu’on le pense. Le rythme est parfaitement tenu, aucun bavardage, aucune scène inutile ne vient nous détourner de l’action et du chemin qui mène au dénouement, forcément implacable. Dans le genre, du travail d’orfèvre.

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

Tags

Publiez un commentaire