Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 18, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Ushijima – L’usurier de l’ombre #2-19 ****

15 mars 2013 |

picto-critique-V3-4ushijima19_couvPar Shôhei Manabe. Kana, 7,45€, le 4 janvier 2013.
19 volumes parus sur 26 – Série en cours au Japon.

Ushijima prête de l’argent aux plus démunis. N’allez pas croire qu’il fait ça par charité… Non, c’est tout simplement son métier. En effet, Ushijima est un « usurier de l’ombre » qui fournit de l’argent à ceux qui n’ont plus rien, qui ne peuvent plus passer par les organismes monétaires légaux. Prenant un risque certain dans cette entreprise, notre créancier propose des taux de remboursement astronomiques, quasiment impossibles à régler. Mais voilà, lorsqu’on est dans la détresse et qu’on a plus le choix, il faut bien trouver de l’argent quelque part…

ushijima19_image1Dans cette série adulte, froide, citadine et actuelle, on découvre toute une frange de la population japonaise relativement méconnue: des personnes endettées, des exclus du système social, des dépensiers fous, des amoureux transis, des drogués, des joueurs sans limites, des yakuzas, des gangs… Mais aussi des individus lambda. Eh oui, parfois la vie réserve son lot de surprises et la misère peut frapper n’importe qui. Dans tous les cas, nous suivons à chaque fois un personnage sur plusieurs chapitres pour découvrir son évolution, sa prise de contact avec ce financier du désespoir et sa chute quasi inexorable. Dans une radiographie minutieuse, jamais misérabiliste, mais bien triste de ces pauvres gens, Shôhei Manabe dénonce impitoyablement les sociétés matérialistes, consuméristes et déshumanisées dans lesquelles nous vivons.

Sans jamais tomber dans le sensationnalisme, le voyeurisme ou la sur-démonstration, le mangaka explore à fond son sujet. Ne s’interdisant aucune thématique, il nous met sous les yeux ce que nous n’osons pas voir. Pas du tout conventionnel, extrêmement riche, habilement mis en scène et en images par un trait détaillé et fin, Ushijima fait partie de ces seinen réalistes qui comptent. Alors que la série était petit à petit rentrée dans une routine efficace mais parfois lassante, un nouvel arc narratif démarré au tome 18 se centre sur le personnage d’Ushijima. Cela apporte un nouveau souffle au manga tout en expliquant et crédibilisant le comportement de notre banquier de l’ombre.

YAMIKIN USHIJIMA KUN / ©2004 by Shohei MANABE/ Shogakukan Inc., Tokyo.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

ushijima19_image2

Publiez un commentaire