Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 23, 2018















Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Voyage en République de Crabe

24 août 2018 |
SERIE
Voyage en République de Crabe
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19.99 €
DATE DE SORTIE
04/04/2018
EAN
2413000127
Achat :

Maya travaille pour une agence qui garantit la livraison de colis en moins de 7 jours, et ce n’importe où dans le monde. Pour sa prochaine mission, la jeune femme doit se rendre en République de Crabe, un état indépendant perdu sur une petite île, fermé au monde, et dont le nombre annuel d’étrangers qui foulent son territoire se compte sur les doigts des deux mains. Une fois sur place, elle va devoir faire face aux formalités administratives interminables, aux maladies locales et surtout, à la méfiance des Escrabes, les habitants de l’île. Autant dire que pour respecter les délais, la malchanceuse coursière va devoir redoubler d’efforts…

voyage-republique-du-crabe-image1Delcourt publie ici la première bande dessinée de Tarmasz, connue pour son style faussement naïf et proche de la gravure, qu’elle a l’habitude de décliner sous de nombreuses formes : illustrations, tatouages, broderies, costumes ou encore jeux de cartes. Dans cet album aux jolies finitions dorées, l’artiste s’affranchit complètement des proportions et des perspectives pour jouer sur les formes et les expressions, dans une bichromie jaune/nuances de gris. Pour donner vie à cet univers graphique singulier, elle imagine un scénario intriguant basé sur un pays fictif où il n’a pas vraiment l’air de faire bon vivre. Elle prête également à sa protagoniste des qualités d’ethnologue et de naturaliste, et lui fait consigner ses observations dans un carnet de voyage, présenté au lecteur sous forme de doubles-pages qui ponctuent le récit. On y découvre nombre de croquis et anecdotes sur les coutumes, la faune ou encore la flore de la République de Crabe, et l’on ne peut qu’admirer l’imagination débordante de Tarmasz, qui va jusqu’à inventer six espèces différentes de moustiques endémiques à l’île.

Plus on avance dans le récit, plus on se rend compte que Maya ne reviendra pas forcément grandie ni même plus avancée de son périple, et qu’il ne faut pas chercher de morale profonde à cette histoire. On se laisse alors plutôt porter par cet étrange voyage, et charmer par cet album qui fait figure de véritable curiosité.

voyage-republique-du-crabe-image2

Commentaires

  1. Le Fremen Poilu

    Malgré sa beauté, cet album a été pour moi assez laborieux à lire. L’univers est riche et le dessin magnifique. Mais malheureusement, le scénario se contente d’être la description d’un monde imaginaire car il n’y a aucune intrigue. Et pourtant il aurait suffit de déplacer la seule péripétie de l’histoire pour améliorer ce défaut. En effet, à la fin du récit, après avoir réussi sa livraison, Maya est contrainte de rester sur l’île le temps d’avoir assez d’argent pour repartir. Ce retournement de situation ne sert qu’à créer un petit climax qui est facilement résolu par une ellipse. Mais si Maya avait été contrainte de rester sur l’île dès le début, cela aurait contrarié ses plans, elle aurait dut s’adapter, on se serait inquiété pour elle… mais grâce de sa captivité, elle aurait découvert la beauté du monde qui l’a piégé (et là, les magnifiques planches descriptives auraient un poids narratif).

Publiez un commentaire