Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 25, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Zenkamono – Repris de justice #1

20 décembre 2019 |
SERIE
Zenkamono - Repris de justice
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
13 €
DATE DE SORTIE
21/11/2019
EAN
2353481701
Achat :

Exe_Zenkamono_PRINT.inddKayo Agawa est agente de probation bénévole (c’est la norme au Japon !). Elle est en charge de l’élaboration et la mise en place de plans de réinsertion pour les détenus qui obtiennent une libération conditionnelle. Pour subvenir à ses besoins, la jeune femme livre des journaux et travaille également dans une supérette. Un choix peu évident, mais qui fait suite au burn-out de cette ex-employée de bureau qui a décidé de vivre plus librement, bien que plus chichement.

Le premier dossier auquel elle s’attèle est celui de Jirô Ishikawa, 35 ans, qui a assassiné l’homme qui a violé sa femme. Si Kayo fait de son mieux pour l’accompagner, sa sortie de prison ne va pas être évidente. Trois personnes vont complexifier la situation et déclencher une cascade d’événements. Le meurtrier, après des années à tenter d’assumer ses faits et gestes, se voit totalement remis en question, bousculé dans sa reconstruction.

Cette série commence bien et son propos social interroge sur la réinsertion, les comportements humains, la résilience, l’acceptation, la rédemption, l’aide à la personne… et tant d’autres choses. Malgré quelques retournements de situation poussifs, faciles ou étonnants, le récit est profond, plein d’humanité et anti manichéen. Un sujet qui rappelle les interrogations la série Noise de Tetsuya Tsutsui.

Les décors sont travaillés, mais globalement le dessin est inégal, manque de dynamisme et de personnalité. Son classicisme colle cependant au ton globalement posé de ce premier tome et laisse entrevoir de belles propositions.

En résulte une bonne pioche pour Le Lézard noir, qui continue sa métamorphose en proposant des mangas adultes et différents du paysage actuel. En France, nous sommes peu habitués aux récits foncièrement adultes du magazine Big comic original (Pluto, Mimikaki, Vertical…) et Zenkamono prouve une nouvelle fois qu’il est plus que temps d’explorer ce bimensuel quasi cinquantenaire !

©2018 Masahito KAGAWA, Tohji TSUKISHIMA – Traduction : Aurelien Estager

 

Exe_Zenkamono_PRINT.indd

Publiez un commentaire