Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 28, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Beaux livres pour Noël : le bal des intégrales

20 décembre 2019 |

Dernière étape pour les cadeaux de Noël : après nos sélections humour, illustration, mangas et grands auteurs, voici un petit choix d’intégrales BD à déguster en famille.

aam-integrale

Aâma

En 2011, le Suisse Frederik Peeters (Pilules bleues, Lupus, L’Odeur des garçons affamés…) frappait un grand coup avec le début d’Aâma, magistrale série de science-fiction en quatre volumes. L’histoire de Verloc Nim, un homme à la mémoire en fuite, qui revisite sa propre histoire avec l’aide d’un robot à l’apparence d’un singe. L’auteur plante un décor fascinant et effrayant, celui d’un futur où les hommes se font poser des filtres dans le pharynx ou des transplants oculaires. Son héros est un rebelle, qui fuit une technologie enfermante et se lance, aussi, à la recherche de sa fille… Le lecteur aura le plaisir de tenir le récit entier entre ses mains – mais regrettera un format réduit par rapport aux albums originaux, et l’absence de bonus.

Par Frederik Peeters. Gallimard BD, 368 p., 35,90€.

sur-la-route-encore-couvSur la route encore

Recueil de six histoires parues dans le mensuel (À Suivre…) en 1996 et 1997, Sur la route encore développe un récit en six chapitres en forme de balade à travers la France, auquel l’énergie de la jeunesse et du rock pourrait donner des allures de road-trip à l’américaine. Les Rêveurs donnent une belle seconde vie (grand format, impression impeccable) à ce très chouette album de Baru, Grand Prix d’Angoulême en 2010, après une première édition chez Casterman. Et c’est tant mieux. Car si les histoires se déroulent dans une France des campagnes et des banlieues qui a bien changé depuis, elles demeurent universelles par les valeurs qu’elles portent : l’amitié, la solidarité, la confiance en soi, l’engagement… Entre polar et chronique sociale, on retrouve ici un condensé du meilleur de Baru, dont le trait plus élastique qu’enragé est toujours aussi vivant, bien soutenu par un travail d’aquarelle soigné. On prend la route, encore et encore, avec toujours le même plaisir.

Par Baru. Les Rêveurs, 120 p., 25 €.

marzi-integrale

Marzi

Sous le pinceau de Sylvain Savoia, son compagnon, Marzena Sowa raconte ses souvenirs de petite fille dans la Pologne du début des années 1980. Un pays qui abandonne alors le communisme pour découvrir peu à peu la démocratie, sous l’impulsion notamment du syndicat Solidarnosc. Cette enfance polonaise, publiée dans Spirou puis dans sept tomes chez Dupuis, avait déjà connu une intégrale en deux volumes, en bichromie et format roman graphique. La voilà qui revient en dans le grand format de la collection Aire Libre, en deux tomes aussi (le premier, paru cet automne, regroupe les 4 premiers opus de la série). Comme si Marzi avait atteint un statut d’oeuvre pour adulte, avec le temps. Pourquoi pas, finalement, même si les plus jeunes auront du mal à manipuler ce gros ouvrage… Mais ceux qui ont les plus gros biscottos pourront ici se plonger dans ce feuilleton polonais à hauteur d’enfant, vibrant, passionnant et émouvant.

Par Sylvain Savoia et Marzena Sowa. Dupuis, 224 p., 29,90€.

enola-integrale

Enola et les animaux extraordinaires

Les éditions de la Gouttière regroupent les trois premiers volumes de la série Enola dans une mignonne petite intégrale à prix réduit : une bonne occasion de découvrir cette attachante série qui met en scène une vétérinaire pour animaux fantastiques ! Le scénariste Joris Chamblain (Les Carnets de Cerise) brosse des histoires à la fois palpitantes et sérieuses, car sous les intrigues magiques se cachent des problématiques plus contemporaines, puisqu’il est question d’écologie, d’hyperactivité, de respect de l’autre, de solidarité… Le tout sous le dessin très cartoon de Lucile Thibaudier, qui rend la série accessible aux jeunes lecteurs dès 7 ans. Une chouette idée cadeau !

Par Lucile Thibaudier et Joris Chamblain. Éditions de la Gouttière, 112 p., 19,70 €.

batman-dailies_couv

Batman – The Dailies

Urban Comics a célébré les 80 ans de Batman durant toute l’année 2019, avec notamment une mémorable exposition à Angoulême, et la venue du duo Azzarello-Bermejo à Paris à l’automne. L’éditeur de DC en France referme cet anniversaire en démarrant la publication des strips quotidiens de Batman et Robin, parus dans la presse américaine dans les années 1940. Les créateurs originels, Bill Finger au scénario et Bob Kane au dessin, sont de la partie, accompagnés de l’encreur Charles Paris (d’autres prendront la relève par la suite). Ils content avec vigueur et inventivité la lutte contre la pègre de Bruce Wayne et de son jeune acolyte Dick Grayson. Dans une cité gangrénée par le crime, ils affrontent des truands aux trognes improbables, ou se lancent aux trousses d’un Joker toujours en quête de mauvais coups. Soigné et doté d’une longue et pointue introduction, ce premier volume, consacré aux années 1943 et 1944, met à disposition des lecteurs français un joli morceau de patrimoine, forcément suranné, mais à la mise en scène puissante.

Par Bob Kane et Bill Finger, notamment. Urban Comics, coll. Urban Strips, 184 p., 22,50 €.

La-Grande-Aventure_couv2

La Grande Aventure

Encore des strips, mais ceux-là sont sortis dans Spirou. Ou plutôt dans des petits bonus réservés aux abonnés du magazine, dans lesquels Bouzard imaginait la vie d’hommes préhistoriques. Les éditions Rouquemoute compilent cet ensemble méconnu, dans un sympathique format à l’italienne, mettant joliment valeur ces historiettes muettes et hilarantes. Où l’on suit des hommes hirsutes à peaux de bêtes, découvrant inopinément la musique ou la peinture, quand ils ne tentent pas juste de survivre en chassant le mammouth ou en évitant les éruptions volcaniques (ou en mangeant des bouses, oui, c’est pas tous les jours faciles). De son trait vif et expurgé de toute fioriture, ultra expressif et simplement rehaussé d’un jaune paille, l’auteur de Jolly Jumper ne répond plus ou Moi, BD démontre un talent comique et de mise en scène rare, suscitant l’hilarité presque à chaque fois. Ce qui est suffisamment rare pour vous convaincre de vous offrir ce petit plaisir régressif à Noël.

Par Bouzard. Éditions Rouquemoute, 200 p., 20 €.

Publiez un commentaire