Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 1, 2014

Retour en haut de page

Haut de page

Archives du mois de : mai 2006

Les + du blog : MEMOIRES DE JACQUES SADOUL 4/7

31 mai 2006 | 1


En 1969, les fans de SF tombent en catalepsie en découvrant, dans la prestigieuse collection du livre d’anticipation aux éditions Opta, les aventures d’Elric le nécromancien, imaginé par Michael Moorcock. En prime, de somptueux dessins dessinés par Philippe Druillet. On retrouvera ces chef-d’oeuvres dans Yragaël. La plupart, hélas, en couleurs.

« PHILIPPE DRUILLET DÉCOUPE, ZOOME, TRANSFORME

UNE GRANDE PLANCHE EN UNE SÉRIE DE PETITES IMAGES »

En moins de deux ans nous eûmes la plus belle collection de bandes dessinées qu’on puisse imaginer avec des auteurs tels que Binet,Lone Sloane Bretécher, Coyote, Edika, Franquin, Geluck, Gotlib, Liberatore, Maëster, Margerin, Mœbius, Pétillon, Hugo Pratt, Quino, Rosinski, Tardi, Van Hamme, Martin Veyron, Vuillemin, Walthéry, Wolinski, et les Américains Phil Davis, Alex Raymond ou Dave Stevens. À l’exception d’Astérix, Luky Luke et Blueberry, tous les grands personnages étaient là.
Certains auteurs de Dargaud, toujours opposé au projet, exigèrent même de figurer à notre catalogue. Ce fut le cas de Philippe Druillet – un ami depuis l’époque où il illustrait des nouvelles à Hitchcock Magazine ou des volumes du Club du Livre d’Anticipation pour moi – qui nous donna Yragaël, Vuzz et Les 6 Voyages de Lone Sloane. Dans le cas de ses albums, où nombre de dessins occupent une pleine page, la technique de remontage imaginée par Deleplace était impossible, aussi Philippe Druillet se chargea lui-même de concevoir l’édition de poche. Il découpa, zooma, transforma une grande planche en une suite de petites images. Le résultat fut étonnant même si, forcément, moins frappant que les immenses dessins d’Yragaël par exemple.
Au festival d’Angoulême, lors d’une conférence de presse, Jacques Goupil et moi fûmes violemment pris à partie par un journaliste pour le « massacre » des albums de Druillet. Philippe était dans la salle et se chargea de faire taire le détracteur sans le convaincre d’ailleurs car, en sortant, j’entendis cet homme dire à un ami : « C’est peut-être Druillet qui s’est occupé de l’édition de poche, mais c’est un massacre quand même. »

More... Lire la suite

Rencontre avec CHRISTIN le 31 mai 2006

31 mai 2006 |

Conférence de Christin le 31 mai 2006 à Cherbourg « Le travail du scénariste dans la BD » à l’amphithéâtre de l’EICAR au centre culturel. 02 33 87 89 25 et florence.coudre@ville-cherbourg.fr.

Lire la suite

Menez l’enquête du « Triangle secret »

30 mai 2006 |

Comme on vous le disait dans BoDoï  94, nous nous sommes fait piquer notre journaliste par les auteurs du Triangle secret. Après avoir mené une enquête sur eux (I.N.R.I., l’enquête, Glénat), Damien Perez invite les fans de la série à … Lire la suite

Les + du blog : SPECIAL AVIATION 5/5

30 mai 2006 |


VOL AU-DESSUS D’UN NID DE COCOS
Pendant la Révolution culturelle chinoise, les intellos ne furent pas les seuls à être piétinés par les gardes rouges du bon Mao. Toutes les têtes qui dépassaient risquaient de sauter. Ainsi celle d’un ingénieur en aéronautique que les gardiens de la révolution poussèrent au suicide. Sa femme, après avoir brûlé tout ce que son mari avait conçu, se jeta dans les flammes. Leur fils adolescent, surdoué comme son père, n’aura plus qu’un seul but, un seul rêve : construire un avion qui lui permettra de s’envoler de ce monde de haine et de bêtise. Il y arrivera… Encore un nouvel auteur chinois révélé par la collection Xiao Pan*. Et un auteur qui parle de la réalité chinoise avec réalisme et poésie. La seconde partie de l’album raconte l’histoire d’amour d’un enfant préhistorique et d’une infirmière, histoire inspirée de L’Enfant du temps, un roman du grand Isaac Asimov. Le tout dans un style réaliste et adulte, digne des meilleurs mangas -on pense

Lire la suite

« COMIC BOX »

30 mai 2006 |

RETOUR SUR LES WATCHMEN Les Watchmen, comme V pour Vendetta, fut un énorme succès signé Alan Moore. Dans Comic box #4, Gibbons revient sur cette série mythique qu’il dessina et annonce avoir reçu de Moore l’ultime scénario de Martha WashingtonLire la suite

Les + du blog : Expo Béja et Nataël

29 mai 2006 |

La librairie Calligramme expose les planches de Béja et Nataël (Fantic et Les Compagnons du rêve) et Croci dédicace ses albums (Dracula, Auschwitz, Gloriandes de Thémines et Lady Tara Corwall) le 3 juin. 75 rue Maréchal Joffre 46000 CAHORS. 05 … Lire la suite

TRONDHEIM

29 mai 2006 |

DESSINE-MOI UN PISSENLIT ! Est-il si difficile d’apprendre à dessiner ? Non, affirment Lewis Trondheim et Sergio Garcia (Dexter London) qui, le temps d’une longue balade, nous apprennent l’art de la BD avec plein de mots simples, une pointe d’humour … Lire la suite

Les + du blog : MEMOIRES DE JACQUES SADOUL 3/7

29 mai 2006 |


Natacha, les Bidochon et Gaston essuient les plâtres en version de poche.

« POUR LANCER LA COLLECTION BD DE J’AI LU, JE VAIS VOIR GOTLIB »IDEES NOIRES

« Et la BD en poche, alors, c’est pour quand ? » Cette question, je l’ai souvent entendue poser par des gamins, jamais par des amateurs de bande dessinée, encore moins par des professionnels. Les premiers tenaient trop à leurs chers (dans tous les sens du terme) albums, les autres jugeaient l’entreprise impossible, voire suicidaire.
Prenons, par exemple, l’édition définitive de La Quête de l’oiseau du temps qui commença de paraître en 1986 sous forme de deux grands albums de 23×31 centimètres. Comment faire entrer ces grandes planches dans les dimensions d’un livre de poche, 11 x 18 cm ? Les formats ne sont même pas homothétiques. Vouloir introduire de la BD en J’ai Lu paraissait une pure folie, nous avions d’ailleurs déjà étudié la question avec Frédéric Ditis et nous avions abandonné.
Puis, en 1985, l’idée refit surface. Jacques Goupil était aussi un amateur de bande dessinée et il sentait qu’il y avait là un terrain vierge, inexploité. Pendant des semaines, nous avons retourné le problème dans tous les sens, en vain, une fois les planches réduites les lettres des ballons devenaient illisibles. D’accord, je sais, par ma faute, ou grâce à moi, on dit aujourd’hui « bulles » mais, pour le vieil amateur que je suis, cela reste des ballons.

Lire la suite

RENCONTRE LE 29 MAI AVEC VAN HAMME…

29 mai 2006 |

Rencontre : « Évolution et avenir de l’aventure et du feuilleton en BD » avec Van Hamme, Derib, Desberg, Tibet et Schlirf (sous réserve) le 29 mai 2006 à 19 h au centre Pompidou à Paris (4ème). www.cnac-gp.fr et 01 … Lire la suite

Login

Register | Lost your password?