Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 18, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Antichristus #1 °

11 juin 2009 |

antichristus_couv.jpgnon.jpgPar Vladimir Aleksic et Bruno Falba. Soleil, 12,90 €, le 27 mai 2009.

Aaahhh, le trésor des Templiers! Voilà qui fait fantasmer les lecteurs! Et les auteurs de BD ne se privent pas pour s’emparer du mythe. Pour preuve ce nouveau volume de la collection Secrets du Vatican des éditions Soleil, qui continue de surfer sur la mode lancée par le Da Vinci Code, mélange d’ésotérisme, de complot et de soif de pouvoir. Cette fois, on suit un serviteur de l’Ordre de Malte, qui tente de contrecarrer les plans d’un général corse aux ambitions douteuses. Oui, oui, vous avez bien compris: Napoléon Bonaparte lorgne sur le fameux trésor et sur son pouvoir maléfique…

antichristus_image.jpgAu départ, on se laisserait presque tenter par cette nouvelle fiction basée sur un fond historique, car la personnalité de Bonaparte est facsinante. Et puis la couverture signée Mikaël Bourgoin (Le Codex Angélique), tout droit sortie des enfers, fait franchement envie. Mais une fois le livre ouvert et le récit entamé, on se mord les doigts de s’être laissé avoir. Les récitatifs sont longs et soporifiques, et les dialogues bien plats ou trop explicatifs. L’intrigue n’a rien de bien excitant (Napoléon est trop peu présent), les flash-backs plombent le rythme et même les scènes d’action sont d’un ennui mortel (vues et revues mille fois). Le dessin, réaliste et classique, pêche souvent par facilité, avec des visages vilains et des cases largement bâclés. Un ratage total.

Achetez Antichristus T1 sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire