Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 19, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Dieux a les boules #1 **

11 juin 2009 |

dieux_couv.jpgpasmal.jpgPar Steven Lejeune. Ankama, 14,90 €, le 4 juin 2009.

Vous l’imaginez comment Dieu ? Grand, barbe blanche et regard sévère ? Et si en fait, Dieu était une femme et qu’elle prenait les traits de la personne de vos rêves. C’est en tout cas le parti pris (sexy) de cet album. À part ça, Dieu fume des joints et se plaît à faire mourir les êtres vivants qui l’entourent dans des circonstances atroces et comiques (si elle filmait ses actions, elle serait la star de YouTube). Faut bien passer le temps quand on a tous les pouvoirs et qu’on est omnisciente… Sauf que le soir où commence cette aventure, rien ne va plus : Dieu se prend une grosse mandale dans la face et se réveille toute moche et fripée…

dieux-image.jpgL’idée est originale, le ton rigolo, et en plus, c’est cool, ça se passe en Polynésie. Mais force est de constater que cet épais premier tome est inégal. D’abord le récit et sa structure. Steven Lejeune revient en effet plusieurs fois sur la même séquence, pour la détailler et donner des clefs de compréhension grâce à des points de vue multiples. Bonne idée, mais à la longue, le procédé lasse. Notamment cet interminable passage à hauteur de moustiques, insectes qui dialoguent en langage texto. Ensuite, le dessin, riche de trouvailles visuelles épatantes, se laisse parfois aller à des cases vraiment peu soignées. Résultat, l’attention baisse au fur et à mesure du livre et, devant le peu de réponses aux questions soulevées ici, on se demande si on a vraiment envie de lire la suite. Allez, si, on la lira quand même, car on est curieux et qu’une bonne dose de soleil des antipodes, ça ne se refuse pas.

Achetez Dieux a les boules T1 sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire