Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Ava Dream #1-2 °

15 décembre 2008 |

non.jpgava_dream.jpgPar Alain Queireix et Erik Arnoux. Le Lombard, 10,40 € le volume, novembre 2008.

Une jeune et belle avocate londonienne se fait envoyer par ses patrons dans le sud de la France, pour superviser une bête signature de contrat. Mais elle devra en réalité s’infiltrer dans une secte, pour récupérer la jeune héritière d’un empire du pétrole texan…

Dès le début, ce dyptique agace. D’abord parce qu’il perpétue cette vieille habitude de la BD franco-belge (héritée de Jacobs) de glisser des mots anglais dans les dialogues de leurs personnages britanniques. Ensuite parce qu’il use d’une voix off redondante, qui commente tous les faits, gestes et atermoiements de l’héroïne, ralentissant considérablement l’action. Enfin, parce qu’il multiplie les images de gambettes interminables, poitrines opulentes et petite culottes afriolantes, sans aucun impératif narratif. ava_dream_planche.JPGava_dream_planche2.JPGL’hypocrisie est ainsi poussée qu’il n’y aura même pas, au cours des deux tomes, une scène d’amour digne de ce nom.

Au-delà de ces tics pénibles, les albums se laissent lire avec un certain ennui, comme une fiction terroir de France 3 le samedi soir. Cette histoire de secte et d’héritière cachée respire le déjà-vu, bien que le scénario fasse preuve d’une solide base documentaire (sur la région bordelaise, les aspects juridiques…). Côté dessin, rien à redire sur le trait réaliste – classique et soigné – d’Alain Queireix, si ce n’est qu’il ne suffit pas à susciter ne serait-ce qu’un bref enthousiasme.

Achetez Ava Dream T1 sur Amazon.fr
Achetez Ava Dream T2 sur Amazon.fr

Publiez un commentaire