Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Aventures sur une île déserte

15 décembre 2015 |
SERIE
Aventures sur une île déserte
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
24 €
DATE DE SORTIE
22/10/2015
EAN
2369120096
Achat :

Un homme embarque sur un paquebot qui fait naufrage et se retrouve sur une île déserte. Dans la cabine du bateau ou sur le sable, les personnages s’entretiennent, dialoguent et racontent un monde où la légèreté de l’anecdote côtoie le rêve le plus bizarre…

aventuresAventures sur une île déserte, signé de l’auteur polonais Maciej Sienczyk, suscite d’abord la curiosité. Une couverture intrigante mais un peu terne par ses couleurs, un titre à contre-emploi, des textes à rallonge, un visuel assez raide. Et pourtant, très vite, le lecteur embarque sur ce paquebot pas comme les autres où des voyageurs refont le monde, digressent, imagent des souvenirs pour mieux se surprendre tour à tour.

BD-fleuve en forme de récits à tiroirs, Aventures sur une île déserte happe autant qu’elle surprend ou secoue. Si les dialogues et la voix-off paraissent banals, le fond discorde et sème le malaise – singes endiablés, visages de mousse,  actes de mutilation, pouvoirs surnaturels, corps disloqués – au diapason d’un graphisme dont l’austérité de façade et la raideur apparente cachent en fait un souci permanent du détail. L’irruption du surréalisme le plus étrange tend vers la découverte de l’inconnu pour mieux cerner ici, semble-t-il, l’infinie complexité de l’essence humaine. Pas d’intrigue, pas d’esbroufe, jamais de grands effets. Juste des glissements surréalistes, des ruptures de sens, des personnages atones aux postures molles, l’impression d’un dessin bancal pas vraiment technique.

Mais Maciej Sienczyk a ce don d’avancer à petits pas et de nourrir l’obsession sans effet démonstratif. La simple manifestation du réel dans sa nudité la plus crue. Bref, si tout semble rebuter dans cet album, il révèle en fait une immense maîtrise de l’acte narratif. De quoi susciter au final «un lancinant sentiment d’inquiétante étrangeté », creusant un abîme vertigineux car sans fond. Jetez donc plus qu’un œil à ce voyage onirique où l’exotisme croise l’anomalie. 

Publiez un commentaire