Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 9, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Batman, année 100

5 septembre 2016 |
SERIE
Batman, année 100
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
22.50 €
DATE DE SORTIE
03/06/2016
EAN
2365778836
Achat :

Batman-Year-100-Teeth-PaulPope2039 à Gotham City. Une créature mi-homme mi-bête a été aperçue sur les toits de la ville. Plus tard, un agent fédéral a été tué par ce démon noir surgi de nulle part. Ou le croit-on. En tout cas, bouc-émissaire idéal, tout l’accuse. Peu à peu, les soupçons vont s’orienter vers une légende urbaine (ou son avatar), le fameux Batman, une entité ressuscitée d’entre les morts…

Pas facile de s’emparer de la mythologie du Dark Knight sans faire du réchauffé. Et pourtant, « l’artiste rock et sentimental » Paul Pope (Aurora West, Battling Boy…) y parvient sans souci dans cette réinterprétation personnelle réussie. Le scénario, d’abord, suffit à intriguer. Dans un futur cadenassé par des organisations de police high-tech, Batman n’existe plus. Simple légende urbaine presque oubliée, il suffit d’un meurtre commis dans d’étranges circonstances pour réactiver toute sa mythologie. Paul Pope prend ainsi plaisir à matérialiser et épaissir le sentiment de peur et d’angoisse de la population devant l’innommable, l’étrange, le mystère. Coupable idéal, Batman se retrouve traqué avant de reprendre l’initiative en découvrant un vaste complot. Les fils narratifs s’enchaînent avec une fluidité étonnante, les scènes d’action, ultra-dynamiques, précédant des rapports de police circonstanciés, catalyseurs d’angoisse.

Action et intrigue façon poupées russes rythment un fil narratif bien fichu quand le superbe dessin, dans le ton, ne fait pas la part-belle aux tronches (ah cette affreuse bouche de Batman). Paul Pope, en équilibriste, reste ainsi fidèle au mythe, respecte ses codes et en épouse la symbolique sans s’interdire toutefois d’en réinterpréter certains avec maîtrise. En ressort un Batman tout en tension, à la fois humain car fragile, et terrifiant car incontrôlable. Une fable universelle sombre, une dystopie originale dans le comics mainstream.

 

batman_pg

Publiez un commentaire