Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Battue

26 novembre 2020 |
SERIE
Battue
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
24 €
DATE DE SORTIE
15/10/2020
EAN
2352121582
Achat :

Battue-008PAN ! Camille Duhamel vient de perdre son père. Ce n’est pas tant sa mort qui l’affecte, mais le fait qu’Hassan, son ami d’enfance devenu journaliste, sollicite son aide. Elle doit retourner sur ses terres natales, auprès de la caste que dirigeait son paternel : les Blanchistes. Une communauté composée principalement de gars très attachés à leur territoire et aux idées politiques proches de l’extrême-droite.

Cela fait longtemps que la jeune fille a fui ce milieu malsain. Mais son ami lui demande d’infiltrer les Blanchistes pour rapporter des preuves de leurs agissements présumés dangereux et éviter qu’ils gagnent les élections municipales. Les nouvelles recrues passent des tests éliminatoires, puis les rescapé·es participent à la Grande Battue, une chasse d’initiation qui permet d’affiner la sélection de ses membres.

PAN ! Munie d’une carabine avec caméra à infrarouges, Camille se lance dans l’aventure, sous les regards hostiles de ses cousins et oncle pour cette fille renégate. En parallèle de la tension s’exprime aussi la force visuelle des pages. De sublimes paysages de montagne, des feux de camp d’où sourdre l’inquiétude, des chiens de chasse, des proies chassées – selon des critères stricts à respecter – une mission dangereuse, une nuit d’orage et une tension palpable qui va crescendo… Ici les émotions se mélangent comme les couleurs de la peinture à l’aquarelle.

battue067

Contrastant avec la rousse chevelure de Camille, les camaïeux de rose et violet des planches de Lilan Coquillaud fascinent par la beauté étrange que ces couleurs donnent aux décors. Avec son trait lâché, ses couleurs directes, un côté brut comme la nature qu’il représente, il joue le premier rôle dans le plaisir que l’on ressent à lire cet album grand format qui laisse s’exprimer tout son talent, alors que le thème peut rebuter de prime abord. Or il est avant tout question de la place de cette jeune femme dans une société patriarcale, de sa quête d’identité.

Un album captivant, réalisés en duo avec brio. Marine Levéel signe ici un premier scénario de bande dessinée, en partie autobiographique. Pourvu qu’elle ait d’autres cordes à son arc narratif pour revenir avec d’autres histoires tout aussi originales !

battue-089

Publiez un commentaire