Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Beetroot

2 janvier 2017 |
ALBUM
Beetroot
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
14 €
DATE DE SORTIE
21/11/2016
EAN
2917897244
Achat :

Quand toute la famille de Barnaby s’envole en 1980 pour habiter le Liban, le jeune garçon s’imagine un monde étrange. Pour cause, le nom de Beyrouth sonne à ses oreilles de petit Anglais comme le mot « beetroot », c’est-à-dire betterave. Sur place, point de féérie ni de cité-légume, mais une ville armée jusqu’aux dents et une guerre qui couve.

beetroot_imageBarnaby Richards évoque ses souvenirs d’enfance avec sensibilité et une naïveté dont il s’amuse. Il emmène le lecteur dans cette ville de Beyrouth qu’il ressent encore comme hostile et mystérieuse, mélange quelques détails visuels véridiques (immeubles, fusils) avec ses images de gamins, entre les Muppets et Goldorak. Et il se dessine interrogeant ses parents pour confirmer telle ou telle anecdote. Plus que la mise en scène très poussive de ces séquences de discussion, c’est ce qu’elles révèlent qu’on gardera : comment la mémoire peut déformer de vagues souvenirs d’enfance, nimbés de l’imaginaire débridé lié à cet âge, pour les inscrire durablement dans le cerveau malgré leur apparente incongruité. Cette amorce de travail sur le souvenir est le plus intéressant dans cet album au bout du compte plutôt bancal et au goût d’inachevé, car Barnaby Richards ne décrit finalement pas grand-chose de la vie libanaise de ces années-là, sans non plus approfondir le thème des peurs enfantines. Restent de très belles pages, au design puissant et envoûtant, encore trop proches du travail d’illustration que de la bande dessinée. Mais pour un premier album, soyons indulgent, car les promesses sont là.

 

Publiez un commentaire