Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Brune platine #1 **

17 avril 2013 |

picto-critique-V3-2brune_platine_couvPar Marion Mousse et Lisa Mandel. Casterman/KSTR, mars 2013.

Claire a une vilaine cicatrice sur le cou, qui vient de se rouvrir, après des années. La cause pourrait bien être d’ordre psychologique, une histoire de famille et de secrets. C’est pour cela qu’elle veut retrouver son père, disparu il y a longtemps. Elle fait alors appel à Platine et Brune, deux détectives pleines de ressources.

Porté par la ligne claire et sans fioritures de Marion Mousse (Frankenstein, L’Écume des jours), qui évoque tantôt un Mignola light tantôt la BD française novatrice des années 80, le scénario de Lisa Mandel (HP, Vertige) démarre comme un polar à l’humour piquant. Mais il tourne peu à peu à l’inquiétant, puis au carrément sordide. brune_platine_image1L’histoire se débarrasse alors de tout espoir et avance sans se retourner vers un drame final (entrevu dès les premières pages). Et se conclut brutalement. Sans que le lecteur sache qu’il y aura une suite, l’éditeur ayant curieusement omis de préciser qu’il ne s’agissait là que du premier tome d’un diptyque… L’effet produit par ce dommageable oubli est fort désagréable. Quoi qu’il en soit, l’album manque de chair (mais pas de chair fraîche) et de personnages suffisamment campés pour faire s’élever l’intrigue au-dessus de scènes trop convenues. Reste une atmosphère étrange et parfois envoûtante, qui nous fera tout de même jeter un oeil à la suite. Preuve que le projet aurait gagné à être un one-shot.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

brune_platine_image2

Commentaires

  1. Thôt

    Ma conclusion est identique : un bon polar très sombre, des dessins adaptés au récit (dans tous les tons), un quasi sans faute… A part qu’il semble s’agir d’un tome 1 d’un dyptique.
    Pourtant, pas de « à suivre », de mention « tome 1″, « premier volume » ou autre…
    Une belle bande dessinée où l’on apprécie l’intrigue sans apprendre grand chose sur les personnages, mais avec des rebondissements réalistes et bien menés!

Publiez un commentaire