Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 16, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Chez Adolf #1

27 août 2019 |
SERIE
Chez Adolf
ALBUM
1933 - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
14.95 €
DATE DE SORTIE
19/06/2019
EAN
2413010319
Achat :

En 1933, le nouveau chancelier se nomme Adolf Hitler. Dans une ville allemande comme une autre, les changements se font sentir. La haine des juifs s’exprime, les mouvements de jeunesse s’enhardissent, la traque aux communistes s’intensifie, la purge dans la fonction publique se prépare. Certains se réjouissent, d’autres sont terrifiés, une bonne majorité s’interroge. Tous ces bouleversements sont contés ici par le prisme d’un immeuble, abritant un échantillon presque représentatif de la population allemande de l’époque : famille juive, nazi convaincu, intello coincé entre des convictions humanistes et l’envie de ne pas faire de vague…

chez-adolf_image1Le scénariste Rodolphe (Je suis un autre, TER, J’ai tué John Lennon…) pose ici une des éternelles questions historiques : qu’auriez-vous fait au moment de la montée du nazisme ? auriez-vous résisté ? auriez-vous seulement protesté ? En prenant le prétexte d’un immeuble lambda, habité d’Allemands moyens (un prof, un cordonnier juif, un cafetier nazi…), il montre comment ceux-là ont assisté à l’avènement d’Hitler, à l’incendie du Reichstag, aux agressions des juifs, aux autodafés de livres commandés par Goebbels… La structure et le déroulement sont simples et efficaces, très accessibles – les collégiens pourraient y trouver une reconstitution parlante. Toutefois, il ne faut pas chercher plus loin, ni en subtilité psychologique ni en profondeur d’analyse historique. Mêmes limites sur le dessin, d’un réalisme raide et sans personnalité, mais qui illustre sérieusement le propos. Bienvenue Chez Adolf : une honnête série en quatre tomes, qui ne réinvente rien, mais qui ne fait pas de mal non plus, notamment par sa dimension pédagogique.

chez-adolf_image2

Commentaires

  1. loutra

    Si j’ai bien compris la critique, la BD se limite à un questionnement psychologique du phénomène fasciste ? C’est un essai philosophico-psyschologisant ? C’est purement imaginaire ou c’est basé sur des témoignages (comme l’intéressante BD Heimat) ?

  2. Benjamin Roure

    C’est une fiction.

Publiez un commentaire