Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 25, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Désobéisseurs ***

19 mars 2013 |

picto-critique-V3-2les_desobeisseurs_couvCollectif. Vide Cocagne, 15 €, mars 2013.

Les éditions Vide Cocagne lancent la collection Soudain, dédiée aux sujets sociaux, clairement militante. Un choix clair mais dangereux, tant il est facile de sombrer dans la dénonciation pontifiante… Avec leur premier titre, un collectif sur les désobéisseurs du service public, ils réussissent à tirer leur épingle du jeu même s’ils n’évitent pas quelques écueils.

Le principe est simple : chaque auteur a rencontré un désobéisseur, s’est entretenu avec lui, et raconte son histoire en bande dessinée.  Les désobéisseurs, ce sont ces fonctionnaires qui choisissent sciemment de ne pas appliquer les directives venues d’en haut, arguant qu’elles vont à l’encontre de la mission de service public qu’ils se sont engagés à servir. S’ensuivent des bras de fer, l’obéissance étant un des devoirs du fonctionnaire. les_desobeisseurs_imageMais face aux règles absconses, certains réussissent à ouvrir des voix parallèles. On découvre ainsi avec joie cet infirmier psychiatrique refusant de porter la blouse et d’administrer des médicaments, qui crée un espace créatif alternatif au sein de l’hôpital (par Damien Roudeau). Ou ce directeur d’école en lutte perpétuelle avec son administration, mais qui obtient d’excellents résultats en appliquant les théories pédagogiques et coopératives de Freinet (par Benjamin Adam). D’autres finissent moins bien, comme ce postier licencié après une longue bataille… Au final ce sont huit parcours bien différents, mais tous concrets et ressentis de l’intérieur, qui nous sont présentés.

Mais la bande dessinée est-elle utile ici ? Difficile, dans le report d’anecdotes, de ne pas tomber dans l’illustration pure, que certains n’arrivent pas à éviter et l’on peut se retrouver avec  un récit intéressant mais une illustration qui n’apporte rien. Heureusement ici le cas est minoritaire et l’on sent que les auteurs se sont justement posés cette question. L’impressionnant travail de Benjamin Adam – qui signe la très belle couverture – ou les compositions profondément narratives de Terreur Graphique ou Camille Burger, qui nous fera découvrir la terrible gestion des forêts françaises, sont autant de réussites qui montrent bien que la bande dessinée peut être un vecteur à part entière.

Militant, engagé, évidemment partisan, Les Désobéisseurs est un ouvrage qui rappelle que la solidarité n’est pas un vain mot. Un message qui fait du bien en ces temps de crise perpétuelle…

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

les_desobeisseurs_image2

Commentaires

Publiez un commentaire