Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 29, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

« Frapper le sol » de Céline Wagner, Grand Prix Artémisia 2017

9 janvier 2017 |

Le jury du Prix Artémisia, pour célébrer les dix ans de ce prix consacrant les bandes dessinées créées par des femmes, a décidé de remettre non pas un seul, mais quatre prix pour cette édition 2017.

frapper-le-sol-couvFrapper le sol de Céline Wagner décroche le Grand Prix Artémisia 2017. Publié par Actes Sud/L’An 2, le livre explore la danse japonaise butô, son sens et son rapport au corps et au monde, à travers la biographie de son initiateur.

Le Prix Artémisia Humour (une nouveauté donc) revient à Le Problème avec les femmes, de Jacky Fleming (Dargaud). Quant à Chloé Vollmer-Lo et Carole Maurel, elles décrochent le Prix Artémisia Révélation pour L’Apocalypse selon Magda (Delcourt). Enfin, Nicole Augereau obtient le Prix spécial du jury Artémisia pour Quand vienne les bêtes sauvages, chez Flblb. « Les albums consacrés à l’histoire politique d’un pays sont rares en bande dessinée, surtout sous le crayon d’une femme. Découvrir celui de Nicole Augereau sur Haïti et le destin singulier de Manno Charlemagne, passé – non sans encombre – du statut de chanteur contestataire persécuté à celui de maire de Port au Prince, fut donc une belle surprise », explique le jury.

Ces albums sont distingués au sein d’une liste de 37 livres publiés par des femmes en 2016. L’an dernier, Artémisia avait récompensé Glenn Gould, une vie à contretemps de Sandrine Revel, ainsi que Mourir (ça n’existe pas) de Théa Rojzman.

Publiez un commentaire