Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 20, 2019

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Heimat

4 janvier 2019 |
SERIE
Heimat
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
32.50 €
DATE DE SORTIE
18/10/2018
EAN
2070663159
Achat :

En allemand, « heimat » désigne un lieu, un paysage, qui est immédiatement familier. Une terre de racines profondes, familiales souvent, un « chez soi » difficile à définir autrement. Cette heimat, Nora Krug la cherche. Allemande installée aux États-Unis, mariée à un juif, cette artiste s’interroge sur l’identité allemande à l’aune de l’histoire du XXe siècle, et de cette culpabilité dans la Shoah que doit porter son peuple depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pour mettre fin à un malaise aussi familial qu’identitaire, elle se lance dans des recherches fouillées sur son oncle mort sur le front italien, sur son grand-père qui a a assisté aux persécutions contre les juifs de sa ville. Qui étaient-ils ? Des lâches ? Des pauvres jeunes gens au mauvais endroit au mauvais moment ? Des nazis convaincus ?

heimat_image1 « Comment savoir qui on est, quand on ne comprend pas d’où on vient ? » Cette question, classique dans toute quête d’identité, est la base du livre de Nora Krug, à la fois généalogie familiale, autobiographie intime et documentaire sur les petites villes allemandes sous le IIIe Reich. Sur près de 300 pages, l’auteure raconte son enquête, ses rencontres avec des cousins éloignés, ses dialogues avec ses parents qui rechignent à exhumer des souvenirs souvent douloureux, son obsession de savoir si son grand-père était ou non un nazi. Pour ce faire, elle propose une forme proche du carnet illustré, avec de longs textes savamment mis en page autour de dessins ou de documents d’archive, des photos, des illustrations, quelques cases de bande dessinée. On est loin de la BD classique, certes, mais son texte seul ne pourrait faire sens sans cette iconographie, et en cela, Heimat a toute sa place dans la sélection officielle du Festival d’Angoulême. Surtout, dense mais pas si difficile d’accès par l’usage d’une langue sobre, son ouvrage se révèle passionnant, très instructif et au final bouleversant. Car il révèle plein de petits détails de la vie quotidienne des Allemands dans les années 1930, car il dévoile l’intimité d’une famille avec pudeur et honnêteté, car il interroge tout un chacun sur le poids du passé et des actes de ses aïeux. Un travail précieux, au graphisme léché, et dont il faut saluer le travail de traduction et d’adaptation de Gallimard, impeccable. Un livre rare, donc.

heimat_image2

Publiez un commentaire