Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 23, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Je ne suis pas mort ***

3 juin 2009 |

je_ne_suis_pas_mort_couv.jpgbien.jpgPar Hiroshi Mitomiya. Delcourt/Akata, 7,95 €, le 13 mai 2009.

« Un autre monde est possible ». Non, ce n’est pas le slogan tant adulé par les altermondialistes, mais une simple phrase, en forme de question, que se répète Kenzô Okada. Du haut de sa colline, il regarde le soleil se lever sur la montagne, la corde au cou. En ce petit matin, ce sexagénaire au chômage et abandonné par sa famille, a décidé de se pendre à un arbre. Mais la branche casse! Il y voit un signe. Puisque la société ne veut plus de lui, qu’elle se rassure, il ne voudra plus d’elle non plus! je_ne_suis_pas_mort_image.jpgAu fond, Kenzô est un fils de la campagne: il décide alors de se faire ermite, au coeur de la forêt. Jusqu’au jour où il rencontre une jeune femme qui veut aussi se suicider. Et la branche casse à nouveau…

On peut lire Je ne suis pas mort comme un manuel de survie, la belle histoire d’une renaissance, où l’espoir prime. On peut aussi lire entre les lignes. Dans un monde où ceux qui sortent du rang sont considérés comme des parias ou des doux rêveurs utopistes, ce manga est un véritable cri, non pas forcément contre un système, mais contre l’apathie, le fatalisme, le cynisme qu’il génère. Car, si certains peuples « primitifs » ne possèdent rien mais ont tout pour êtres heureux, nous, nous possédons tout mais n’en sommes pas plus heureux pour autant. Kenzô se rebiffe ainsi contre des flics laxistes, il s’affirme enfin contre le regard des autres, il tue des bêtes sauvages pour vivre, mais respecte ce que la nature lui donne. Le bonheur est certes un droit, mais il se gagne aussi à la sueur du front.

On regrettera alors que ce manga au graphisme sobre ne dure qu’un seul tome, qu’il joue beaucoup sur l’ellipse narrative et que certains passages soient un peu exagérés. Mais l’essentiel est là: faire passer un message. Non, nous ne devons pas forcément retourner vivre dans la forêt, mais vivre debout et non à genoux sera déjà un bon début. Pas toujours facile…

Kara

Achetez Je ne suis pas mort sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire