Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 19, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Trouille **

3 juin 2009 |

trouille_vignette.jpgpasmal.jpgPar Joe G. Pinelli et Jean-Hugues Oppel, d’après Marc Behm. Rivages/Casterman/Noir, 17 €, le 20 mai 2009.

Comme le titre l’indique, Joe a la trouille. Depuis son adolescence. Parce qu’il l’a croisée, sous les traits flous d’une femme discrète à lunettes noires. Oui, elle. La Mort. Il est sûr que c’est elle parce que chaque fois qu’il l’a vue, une personne de son entourage a trépassé. trouille_image.jpg Alors il fuit. Il passe sa vie à courir, d’une table de poker au lit d’une fille de passage, des routes poussiéreuses des États-Unis aux bas-fonds de villes sordides. Mais courir pour échapper à la mort, est-ce suffisant?

Voilà une bonne histoire, entre roman noir et conte fantastique. Elle emmène le lecteur dans un pays industriel, sombre et sale, comme au réveil du rêve américain: gueule de bois et déception. Mais, malgré une jolie plume et un sujet intéressant, on décroche assez vite. Car Trouille n’est pas une bande dessinée, mais un texte illustré, et il y a comme un goût de tromperie sur la marchandise.

À quelques exception près, le texte n’est ici qu’une voix off, bien écrite mais lancinante. Un choix narratif complexe en bande dessinée, car les mots vivent ainsi indépendamment des images, ces dernières se contentant alors de les illustrer. Les beaux dessins de Joe G. Pinelli n’évitent pas cet écueil: malgré la virtuosité de son crayon et l’inventivité de son découpage, ses grandes planches non découpées en cases ne parviennent pas à pénétrer le texte pour lui insuffler un vrai rythme. On se fatigue alors rapidement de ce monologue éreintant, à qui aucun silence ou ni aucun espace blanc ne viendra donner de l’air.

Achetez Trouille sur Amazon.fr
+ d’infos sur NouvellesBD.com

Publiez un commentaire