Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 26, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Kokor nous emmène en "Balade balade"

5 février 2010 |

kokor_introDans Balade balade, il raconte un voyage décalé : celui de l’agent immobilier Sullivan Vilette et d’un extraterrestre au langage limité, qui souhaite acquérir notre planète. Alain Koch, dit Kokor, fait de cette histoire dessinée un feuilleton radio, suivi par des auditeurs passionnés. À l’occasion de la réédition de ce très joli album, sorti en 2003, il revient sur sa création.

kokor_clientD’où est né Balade balade ?
En 2002, je voulais relancer ma carrière BD et me lancer dans l’écriture. Mon premier album, Kady, était un bouillonnement étouffant de personnages. Balade Balade est né d’une envie de calme. Le mode « balade » m’est venu, je l’ai noté. Et puis j’ai pensé parler de la radio, car je l’allume beaucoup en travaillant – sur France Culture et France Inter notamment. J’aime aussi écouter des films sans les regarder, et décortiquer les dialogues sans être taquiné par l’image. Ensuite, j’ai réfléchi à une rencontre entre un vendeur et un acheteur. Je ne voulais pas que ça tourne autour de l’électroménager, alors j’ai eu l’idée d’un village entier qui serait à vendre. Après, j’ai changé d’échelle : ce fut un pays, et enfin une planète entière !

Pourquoi faire intervenir un extraterrestre à la langue si particulière ?
C’est venu naturellement et a fait basculer l’histoire. Je voulais pour ce petit bonhomme un langage simple, qui laisserait la place à l’argumentaire du vendeur. Mais je ne savais pas où j’allais. Le récit et son rythme ont été improvisés.

En lisant Balade balade, on pense à Don Quichotte ou à l’univers d’Hayao Miyazaki…
Ce sont des références que mes premiers lecteurs ont pointées. Mais ce n’est pas voulu. D’ailleurs, je ne connais que très peu l’œuvre de Miyazaki.

kokor_balade

Comment travaillez-vous ?
Je me laisse aller au gré de l’histoire. Lorsque j’écris un dialogue, j’imagine une voix particulière pour chaque personnage, et parfois même j’emprunte celle d’un acteur. Par exemple, Sullivan Vilette parle comme un hybride de Jean-Pierre dans Ma sorcière bien-aimée et de Roger Ratcliff dans Les 101 Dalmatiens

kokor_chevalPourquoi Vents d’Ouest a-t-il réédité votre album ?
Le premier tirage en 2003 était de 6000 exemplaires, qui étaient épuisés depuis longtemps… C’était d’autant plus dommage que c’était en quelque sorte mon tube de l’été ! Cette réédition est quasiment similaire à la précédente. Le format est plus petit, et les « e » ont été changés : je les faisais comme des « 3 » à l’envers, ce qui pouvait être fatigant à lire.

Comment êtes-vous devenu auteur de BD ?
Enfant, j’adorais Lucky Luke. Ado, j’avais des envies de dessin. Comme beaucoup, j’étais un cancre absolu et je recouvrais les marges de mes cahiers de croquis. Plus tard, j’ai fait un CAP de menuiserie, mais j’ai tout de suite travaillé pour des centres de loisir : je dessinais les affichettes qui annonçaient la programmation. Ça a été mon école de dessin. Puis j’ai été maquettiste pendant dix ans, au service communication de la Ville du Havre – dont je suis originaire. Et puis Rackham a publié ma première bande dessinée, La Danse du crabe, en 1990.

Vous êtes aussi musicien…
J’ai passé trois à quatre ans sur les routes avec Zézé Mago, comme bassiste. Nous avons démarré en même temps que Louise Attaque, et avons souvent fait la première partie de Miossec. Mais ça n’a pas décollé…

Pourquoi avoir choisi Kokor comme nom d’artiste ?
Je m’appelle Alain Koch. Mais mon nom de famille – qui se prononce comme un coq – est souvent écorché. D’où ce pseudonyme…

Quels sont vos projets ?
Je viens de signer un one shot en couleur chez Futuropolis, Supplément d’âme. Cette comédie comportera 120 pages et racontera la quête d’un couple, qui cherche un homme.

Propos recueillis par Laurence Le Saux


________________________________

Balade balade.
Par Kokor.
Vents d’Ouest, 12 €, le 6 janvier 2010.

Achetez Balade balade sur Amazon.fr

________________________________

Commentaires

Publiez un commentaire