Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

La BoDoïthèque – Initiation

12 août 2011 |

Ni liste des 100 meilleures BD de tous les temps, ni même bibliothèque idéale et définitive, la BoDoïthèque est une suite de petits panthéons personnels des rédacteurs de BoDoï. Une sélection d’albums hors actualité, qui comptent pour nous, qui nous ont marqués, qu’on relit encore. Nos coups de coeur intemporels et personnels. Et une bonne façon de passer l’été à vous parler de bandes dessinées, et vous donner envie d’en lire.

bodoitheque_initiationInitiation (six tomes).
Haruko Kashiwagi (Traduit du japonais par Tamako Kageyama).
Akata/Delcourt.

Il y a quelques années, la famille Aiura possédait un sabre sacré nommé Karasumaru. Ce dernier fut jugé maudit à la mort du grand-père paternel. Un jour, Ki-Itchi Aiura repense à cette histoire et part à sa recherche dans le village où vivait la famille de son père. À peine parti, l’adolescent se perd dans une petite bourgade où tout le monde semble très bien se connaître : Kébigasawa. Au fil de son séjour forcé dans ce village, Ki-Itchi trouve le comportement des femmes particulièrement étrange. Très avenantes, même les femmes mariées semblent extrêmement ouvertes et pas pudiques pour un sou !

Suite à la Deuxième Guerre mondiale, le Japon a été occupé par les Américains. Il était alors de moins en moins question de renier l’occidentalisme. L’archipel a dû petit à petit évoluer, tout en tentant de conserver ses caractéristiques. Le savoureux mélange entre tradition et modernité dans lequel baigne le Japon actuel prouve que les comportements occidentaux n’ont pas été transposés tels quels, mais bien assimilés par les habitants. Au niveau sexuel, les coutumes et les rites initiatiques étaient trop dérangeants pour les étrangers… Les Japonais ont alors progressivement calmé leurs ardeurs et adopté des comportements sexuels moins choquants.

La mangaka présente dans cette série, sans aucun tabou et avec force documentation, ce qui pouvait se passer dans les villages japonais avant l’occidentalisation majeure du siècle dernier. On va ainsi suivre les habitants de ce village et Ki-Itchi dans leurs initiations et rites sexuels. Sans être outrancièrement aguicheur, ce titre ne se voile pas non plus derrière le puritanisme. La jeune génération du village se trouve coincée entre les coutumes et une volonté d’être résolument moderne. Cette dichotomie psychique et comportementale est très bien transcrite par le personnage de Sumiko, une jeune fille devenant femme tout en rencontrant l’amour.

En plus d’être extrêmement enrichissant sur le sujet des mœurs sexuelles nippones, ce manga permet aussi de voir comment les étrangers étaient craints et repoussés en dehors des villages. Le long enfermement du Japon sur lui-même ne date pas d’hier. Pour s’ouvrir, il a fallu du temps, de la volonté et une appropriation délicate des us et coutumes occidentales. Initiation nous présente un versant méconnu du Pays du Soleil levant : son inestimable apport anthropologique en fait un titre à découvrir.

Achetez Initiation T1 sur Fnac.com
Achetez Initiation T1 sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire