Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 16, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Femme papillon

28 décembre 2020 |
SERIE
La Femme papillon
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
21 €
DATE DE SORTIE
26/08/2020
EAN
275482832X
Achat :

Grégory Mardon est attendu dans le bureau des éditions Futuropolis. Son éditeur et son attachée de presse sont là : il faut se résoudre à accepter la réalité. Greg doit renouveler son style : les autofictions, c’est bien, mais il faut booster les ventes, et pour un auteur confidentiel quelque peu désabusé et fatigué, ce n’est pas gagné. Et si la solution se trouvait dans les comics ? Son éditeur, Sébastien, le pense sérieusement, et estime que Greg est l’homme de la situation !

la_femme_papillon_image1 Grégory Mardon n’a jamais vraiment fait ça, lui son truc c’est l’autofiction mélancolique comme dans sa bd Prends soin de toi ! Mais bon, il n’a rien à perdre et se lance dans l’aventure, acceptant de relever le défi ! Pris au jeu, sa créativité bat son plein et voilà que naît la Femme papillon : une super-héroïne racisée, aussi intelligente que séduisante, aussi volontaire que sensible, qui, comme toute héroïne qui se respecte tombe au bon endroit, au bon moment. Mais au gré d’une pluie de météorites, l’héroïne de papier prend vie … jusqu’à se retrouver chez son créateur !

Loin de tout stéréotype, Michel Coulon et Grégory Mardon jouent avec le genre avec délectation. L’auteur se regarde en face, avec réalité et sans complaisance, en créateur en proie aux coups de mou et en homme fragilisé par sa séparation. Grégory Mardon nous fait croire qu’il s’éloigne de son style de prédilection, le récit intimiste, pour mieux s’en rapprocher, en exploitant ses convictions les plus humanistes, car son héroïne est ancrée dans la réalité de son temps : elle lutte contre le terrorisme fondamentaliste qui plane sur la capitale, s’engage contre les violences de genre, incarne le mouvement « black lives matter », protège l’environnement (le pollen est la source du super-pouvoir de la femme-papillon). Et puis le dessinateur, subtilement, croque avec affection les gens de son entourage, son meilleur ami, son ex-femme, son éditeur, son attachée de presse… Et s’interroge sur sa vie sentimentale : et s’il tombait amoureux de la femme papillon, renversant subtilement le mythe de Pygmalion et se jouant ainsi des genres ? Un récit moderne, inventif et coloré qui semble avoir tout compris des enjeux sociaux de notre monde.

la_femme_papillon_image2

Publiez un commentaire