Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 15, 2019

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Langue du diable

28 mai 2019 |
SERIE
La Langue du diable
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
23 €
DATE DE SORTIE
09/11/2018
EAN
2878272293
Achat :

En 1831, une éruption volcanique fait jaillir des flots, au large de la Sicile, une île. L’Angleterre y plante un drapeau, la France envoie des scientifiques la mesurer et l’étudier. Les grandes puissances maritimes revendiquent ce bout de caillou fumant au milieu de la Méditerranée. Mais c’est un pêcheur sicilien, pauvre bougre obsédé par la belle Antonia et une réussite sociale qu’il n’atteindra jamais, qui a posé le pied le premier sur le volcan et rapporté une pierre, preuve de son exploit. De quoi faire de l’île une propriété de la Sicile et de son découvreur un gouverneur !

la_langue_du_diable_image1Inspiré d’un fait historique réel, cette Langue du diable est un superbe roman graphique, âpre et bouleversant, poétique et brûlant, comme un film néo-réaliste italien. D’un crayon épais, noir de lave et de poussière, Andrea Ferraris sculpte les visages et les corps, ceux de Salvatore surtout, pêcheur qui s’est un instant vu roi, mais qui n’est qu’un misérable et condamné à le rester. L’auteur de La Cicatrice et Churubusco brosse avec soin la mer, l’éruption, le volcan, pour rendre les éléments aussi expressifs que ses personnages. Et il se fait souvent taiseux pour mieux laisser parler les images et entendre souffler le vent. Métaphore d’un rêve d’ailleurs ou d’une simple élévation sociale, archétype de l’absurdité de la propriété étatique, La Langue du diable est comme un conte moral dur et amer, qui prend souvent aux tripes. Audacieux et d’une grande maîtrise.

la_langue_du_diable_image2

Publiez un commentaire