Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

16 Comments

« Le Blog de Franquin » retiré de la vente sous la pression de Marsu Productions

4 novembre 2009 |

La société Marsu Productions, qui gère les droits de l’oeuvre d’André Franquin, a demandé à Glénat de retirer de la vente l’excellent album Le Blog de Franquin, de Turalo et Piak, co-édité avec Foolstrip. En cause, l’usage du nom de l’auteur, qui serait devenu une marque, gérée par Marsu et donc utilisée sans autorisation.

blog_franquin_couvPetit rappel: Le Blog de Franquin met en scène le squelette de l’auteur de Gaston Lagaffe, tenant de l’humour traditionnel et se languissant dans sa tombe. Il décide de renouer avec le dessin et lance un blog, quand il ne va pas faire le fou dans les allées du cimetière avec son pote Roba… Une série écrite par Piak et dessinée par Turalo (Eric Derian), née sur le web (lire notre interview de Turalo ici).

Outre l’absurdité de l’attaque (où peut-il y avoir contrefaçon? ou même possibilité de confusion dans l’esprit des lecteurs?), on peut s’étonner de son timing. Car Le Blog de Franquin existe depuis des années sur Internet, publié par les éditions en ligne Foolstrip. Et il avait même connu une version papier, dont BoDoï avait d’ailleurs diffusé un extrait. Alors est-ce parce que ce sont les très solvables éditions Glénat  qui ont récupéré ce titre (sous le label Drugstore) que Marsu a décidé de passer à l’offensive ? On ne voit que ça. À moins que ce ne soit qu’un coup marketing ultra-malin pour faire du buzz, mais on n’ose y croire…

Reste que Le Blog de Franquin doit encore être disponible dans les bonnes librairies, ou sur Amazon par exemple. Si vous tenez à cette version papier, dépêchez-vous !

Source: Wartmag et le Facebook de Turalo

Commentaires

  1. Jean Latuelle

    J’ai trouvé cet album très moyen. Les personnages ressemblent si peu, de part leur caractère, aux auteurs qu’ils sont sensés représenter que c’est assez navrant… Aucune finesse, une considération superficielle de l’œuvre des auteurs, des noms utilisés surtout dans une démarche commerciale… Tu parles d’un hommage ! Un dommage !

  2. Jean Latuelle

    J’ai trouvé cet album très moyen. Les personnages ressemblent si peu, de part leur caractère, aux auteurs qu’ils sont sensés représenter que c’est assez navrant… Aucune finesse, une considération superficielle de l’œuvre des auteurs, des noms utilisés surtout dans une démarche commerciale… Tu parles d’un hommage ! Un dommage !

  3. oliv'

    Mince, cela veut-il dire que maintenant dans vos articles, il vous faudra écrire Franquin(TM) ?

  4. oliv'

    Mince, cela veut-il dire que maintenant dans vos articles, il vous faudra écrire Franquin(TM) ?

  5. Herbert

    Oui, je comprends Marsu, j’adore l’humour noir mais ici ça met en scène Franquin en personne et c’est d’un goût douteux. Et en plus, c’est franchement pas drôle…. Bref, ça ne mérite pas mieux que quelques vignettes sur Internet!!!!

  6. Herbert

    Oui, je comprends Marsu, j’adore l’humour noir mais ici ça met en scène Franquin en personne et c’est d’un goût douteux. Et en plus, c’est franchement pas drôle…. Bref, ça ne mérite pas mieux que quelques vignettes sur Internet!!!!

  7. Jean

    oui, on est en plein dans une démarche commerciale bien moche.
    d’ailleurs, un lien vers amazon… ce n’est pas mieux

  8. Jean

    oui, on est en plein dans une démarche commerciale bien moche.
    d’ailleurs, un lien vers amazon… ce n’est pas mieux

  9. Walla$s

    une démarche purement commercial? publier gratuitement des dessins pendant 2 ans sur internet sans démarcher aucun éditeur c’est purement commercial?

    on peut aimer ou non cet album (je ne l’ai pas lu), mais il procède avant tout d’une démarche artistique

    quant à trouver « d’un goût douteux » de faire revivre Franquin… vous êtes-vous insurgé de la même manière à la sortie de « De Gaulle à la Plage » ?

  10. Walla$s

    une démarche purement commercial? publier gratuitement des dessins pendant 2 ans sur internet sans démarcher aucun éditeur c’est purement commercial?

    on peut aimer ou non cet album (je ne l’ai pas lu), mais il procède avant tout d’une démarche artistique

    quant à trouver « d’un goût douteux » de faire revivre Franquin… vous êtes-vous insurgé de la même manière à la sortie de « De Gaulle à la Plage » ?

  11. François Pincemi

    Il ne faut pas mélanger les torchons avec les serviettes!
    Vous parlez du général de Gaulle, personnalité politique d’envergure internationale. Caricaturé, imité, brocardé, ironisé parfois avec outrance. Le livre de Ferri le met en scène de façon plutot complaisante lors de vacances. Pourquoi pas? Pensez vous que les gaullistes vont se ruer vers l’album?
    Dans le blog de Franquin, c’est le contraire si j’ose dire: on a de jeunes dessinateurs qui soucieux de se faire du buzz gratos, choisissent de rendre hommage à Franquin, mais quelle drole d’idée, en mettant en scène son cadavre, en le nommant dans le titre et sans avoir demandé l’autorisation à ses ayant-droit. Le livre vise surtout la clientèle des amateurs de Franquin, il va sans dire vu sa notoriété et il est évident que c’est la raison pour laquelle ce nom de famille figure dans le titre.
    Bob Garcia s’est vu condamner pour parasitisme sur l’oeuvre de Hergé, il me semble que là ces auteurs ont essayé de faire pareil. Plus subtilement car avec prépublication gratuite sur le net, mais finalement, le résultat c’est quand même un livre qui sort chez Drustore de Glénat, avec droits d’auteur à la clef.

  12. François Pincemi

    Il ne faut pas mélanger les torchons avec les serviettes!
    Vous parlez du général de Gaulle, personnalité politique d’envergure internationale. Caricaturé, imité, brocardé, ironisé parfois avec outrance. Le livre de Ferri le met en scène de façon plutot complaisante lors de vacances. Pourquoi pas? Pensez vous que les gaullistes vont se ruer vers l’album?
    Dans le blog de Franquin, c’est le contraire si j’ose dire: on a de jeunes dessinateurs qui soucieux de se faire du buzz gratos, choisissent de rendre hommage à Franquin, mais quelle drole d’idée, en mettant en scène son cadavre, en le nommant dans le titre et sans avoir demandé l’autorisation à ses ayant-droit. Le livre vise surtout la clientèle des amateurs de Franquin, il va sans dire vu sa notoriété et il est évident que c’est la raison pour laquelle ce nom de famille figure dans le titre.
    Bob Garcia s’est vu condamner pour parasitisme sur l’oeuvre de Hergé, il me semble que là ces auteurs ont essayé de faire pareil. Plus subtilement car avec prépublication gratuite sur le net, mais finalement, le résultat c’est quand même un livre qui sort chez Drustore de Glénat, avec droits d’auteur à la clef.

  13. si le but avait vraiment été uniquement de faire de l’argent les auteurs auraient quand même fait quelques démarches auprès d’éditeurs et pas passé deux ans à travailler gratos!

  14. si le but avait vraiment été uniquement de faire de l’argent les auteurs auraient quand même fait quelques démarches auprès d’éditeurs et pas passé deux ans à travailler gratos!

  15. François Pincemi

    Que le but ait été de faire de l’argent ou pas, les auteurs auraient du demander l’autorisation aux ayant-droit. Franquin n’est pas encore dans le domaine public, contrairement à certaines histoires belges.

  16. François Pincemi

    Que le but ait été de faire de l’argent ou pas, les auteurs auraient du demander l’autorisation aux ayant-droit. Franquin n’est pas encore dans le domaine public, contrairement à certaines histoires belges.

Publiez un commentaire