Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

« Le Chant de la machine », passionnante BD sur l’histoire de la house music

9 août 2011 |

Excellente initiative : Manolosanctis et Le Mouv’ rééditent en un volume enrichi Le Chant de la machine, passionnante bande dessinée sur l’histoire de la house music.

le_chant_de_la_machine_couvInitialement parue en deux volumes chez Delcourt (en 2000 et 2002), Le Chant de la machine est l’oeuvre de David Blot (animateur sur Radio Nova, producteur, et scénariste du Yesterday, à paraître à la rentrée chez Manolosanctis) et de Mathias Cousin, dessinateur doué, disparu en 2002. Ensemble, ils ont retracé l’histoire de la musique qui a enflammé les discothèques des années 70 à nos jours.

À partir d’une documentation solide et surtout de témoignages de différents musiciens, patrons de salles ou DJ, les auteurs remontent à la soul music, source du disco, qui, grâce aux technologies et à l’inspiration de quelques-uns, donnera naissance à la house, puis à la techno. Bref, toute l’histoire de la musique qui a fait bouger les corps des hommes et des femmes sur les dancefloors du monde entier, pendant une quarantaine d’années. Une histoire liée de près à celle de la drogue, cocaïne, speed, ecstasy, consommée avidement dans les boîtes ou les raves.

Enchaînant avec talent récit encyclopédique, anecdotes croustillantes et révélatrices, judicieux sauts de puce entre les États-Unis, la France, l’Angleterre et Ibiza, les auteurs déroulent leur chronologie musicale d’une manière à la fois didactique et récréative, distillant une énorme masse d’informations et de noms sous une forme ludique et très agréable à lire. On se passionne alors pour les mix de Tom Moulton, le flair de Giorgio Moroder, le chic des premières boîtes parisiennes, le_chant_de_la_machine_moulton le génie de Larry Levan, les visionnaires Kraftwerk, le choc New Order, les illuminations de Stanley Rose…

Même s’il on n’est pas amateur de musique électronique, on tombe sous le charme du dessin, simple et redoutablement efficace du regretté Mathias Cousin (Crumb n’est pas très loin, surtout dans la première partie) et le texte percutant et sincère de David Blot. Et on a plus qu’une seule envie : aller se plonger dans les morceaux des playlists qui ouvrent chaque chapitre. Le Chant de la machine est un livre important, et Manolosanctis l’a bien senti. Bravo !

_____________________________

Le Chant de la machine.
Par Mathias Cousin et David Blot.
Manolosanctis / Le Mouv’, 22 €, juin 2011.

bouton_nbd
Achetez Le Chant de la machine sur Fnac.com
Achetez Le Chant de la machine sur Amazon.fr

_____________________________

le_chant_de_la_machine_moroder

Le Chant de la machine de David Blot

Publiez un commentaire