Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Les « Chinese Girls » de Benjamin

12 novembre 2014 |

benjamin_chinese_girls_image1De tous les auteurs de manhuas et illustrateurs chinois connus depuis des années en France, Benjamin est probablement le plus apprécié aussi bien par les critiques que par le public. Si ses bandes dessinées empreintes de romantisme et de poésie psychédélique ont marqué le lectorat français, ce sont surtout ses illustrations aux couleurs si particulières qui ont durablement illuminé notre mémoire collective. Si la disparition de l’éditeur Xiao Pan à mis un coup d’arrêt regrettable à la carrière hexagonale de Benjamin, le voici de retour en nos contrées par l’intermédiaire des éditions Pika, pour pas moins de trois évènements : un artbook, une exposition et une tournée de séances de dédicaces !

Chinese Girls est ainsi un joli pavé de près de 180 pages, créé spécifiquement pour le public français, et contenant nombre d’illustrations numériques inédites et de croquis à l’aquarelle (dont la quantité varie selon l’édition normale ou deluxe). Son thème est une ode à l’éternel féminin, sous toutes ses formes, presque féministe. Les couleurs si particulières de Benjamin sont encore une fois au rendez-vous : des « true colors » comme il les nomme, car fidèles aux sentiments exprimés par l’artiste, par ses personnages, et non proches d’un quelconque réalisme que l’on pourrait pourtant comparer aux lumières multicolores d’une ville asiatique. Comme à son habitude, Benjamin transporte, compose une atmosphère unique à chaque dessin, parvient à rendre glauque ou romantique une ambiance saturée de couleurs flashy. Ses femmes sont tour à tour sensuelles mais jamais vulgaires, perdues mais pas vaincues, fragiles mais courageuses, interrogatives ou décidées. Certains regards sont vides, presque désincarnés, d’autres sont délicieusement malicieux, ou porteurs d’une noblesse rare. Bref, une invitation dans un voyage rêvé qui ravira un large public, fan ou profane.

benjamin_chinese_girls_couvUn public qui pourra d’ailleurs admirer quelques unes des œuvres de l’artiste à la Galerie Arludik de Paris du 18 novembre au 13 décembre 2014. Il assistera ainsi au vernissage de l’évènement le 20 novembre (de 18h30 à 21h30), et dédicacera le 22 du même mois, au même endroit.

En province, certaines de ses oeuvres seront exposées de manière éphémère à La Sucrière, à Lyon, le 14 novembre, aux côtés de celles d’étudiants de l’école Aries. Et on le retrouvera pour une séance de dédicace le 19 novembre au Furet du Nord de Lille. Enfin, Benjamin reviendra sur Paris pour signer ses ouvrages le 21 novembre 2014 à la librairie Album du boulevard Saint-Germain, et le 28 novembre à la librairie Le Phénix (Paris 3e).

Par ses temps moroses et grisâtres, laissez-vous emporter par le tourbillon coloré d’un auteur qui réussit à rendre la nostalgie, le mystère, la tristesse aussi lumineux qu’un arc-en-ciel !

Kara

__________________________

Chinese Girls.
Par Benjamin.
Pika éditions, 12,50 € (45 € pour la version Deluxe), le 12 novembre 2014.

Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Images © Benjamin/Pika

__________________________

benjamin_chinese_girls_image2

 

Commentaires

  1. Erik MATZ

    J’AIME (beaucoup) .
    ERIK

  2. Cobalt 60

    Auteur très superficiel mais malin. Benjamin m’a toujours déçu par ses histoires très cliché et son dessin, certes joli, mais terriblement creux. On en sent tous les artifices destinés à séduire.

Publiez un commentaire